Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Articles avec #region ile-de-france. catégorie

Publié le par candidus.
Publié dans : #Région Ile-de-France.

1-001-img144.jpgDans son dernier numéro (N° 319 du 31 octobre au 7 Novembre 2012) le magazine «  Challenges » épingle, entre autres collectivités locales (ou territoriales), le Conseil Régional d’île de France dont la gestion est considérée pour le moins laxiste. Nommément visé, Jean-Paul Huchon qui,  à la tête de la région la plus riche de France depuis 1998   « dépense sans compter, et sans garde-fous » Avec des dépenses de propagande excessives, on lui reproche notamment l’achat par la région d’un ancien bâtiment préfectoral rue Barbet de Jouy (7éme arrondissement) pour la modique somme de 19 millions d’euros. Le voyage d’une délégation d’élus aux jeux olympiques de Londres ( 150 000 euros). Sa coûteuse « passion » pour le cinéma  et la place de la région dans la plupart des festivals dont Cannes où elle dispose d’une antenne sur la plage du Miramar. Ajoutez à cela une tente, des fauteuils sur le bord de la méditerranée où l’on organise des « pince-fesses » au champagne pour les apparatchiks et les courtisans. Indécent ? Interroge Ghislaine Ottenheimer. La région « s’enorgueillit d’être la collectivité française la plus engagée dans le financement du cinéma ». Mais, est-ce bien son rôle ?

On lui reproche également les « exorbitants frais de voyages » alors que le pays connaît une crise financière sans précédent.Les missions de coopération tous azimuts « qui justifient une visite annuelle (des élus de gauche bien sûr) dans des pays du bout du monde ». Faut il parler des 520 millions d’euros à 3400 associations et du véhicule de fonction (Une Saab) utilisé par le camarade-Président Huchon  à des fins privées le week-end (Il aurait été flashé au volant du bolide un dimanche sur l’autoroute de Normandie) sic.

Le résultat de ces dérives ou dérapages, fait que la part régionale des impôts locaux flambe.

L’Etat a décentralisé sans muscler son appareil de contrôle «  les effectifs pour contrôler les dépenses des collectivités locales sont dérisoires » déplore Patrick Le Lidec (chargé de recherche au CNRS) En France, les contrôles n’ont lieu que tous les quatre ou cinq ans. Mais, est ce une raison pour dépenser sans compter.

 Il appartient donc à l’opposition d’exercer un contre pouvoir et de dénoncer les dérives dispendieuses des " profiteurs "de la République.(NDLR).

Le dossier complet à lire sur www.challenges.fr

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Région Ile-de-France.

Le socialiste Jean-Paul Huchon  va-t-il devoir quitter la présidence de la Région Ile-de-France.

 

Selon une plainte déposée par un militant UMP auprès du Conseil d’Etat, les socialistes auraient détourné  à des fins électorales une campagne de communication officielle du STIF que préside M. Huchon..c’est à dire comme le précise Mme Valérie Pécresse tête de file de l’UMP à la région « de l’argent du contribuable franciliens a été utilisé pour faire les campagnes de promotion de la région en pleine campagne électorale », c'est-à-dire infère t-elle « pour faire la promotion du candidat Huchon » .

Ainsi, si le Conseil d’Etat contredit la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (qui avait validé le compte de campagne de M. Jean-Paul Huchon), en déclarant  inéligible le Président de la Région Ile-de-France, il n’y aurait pas de nouvelles élections. C’est le Conseil Régional qui devrait élire un nouveau Président. Ce qui, nous dit-on ne manquerait pas d’attiser les rivalités au sein du Parti de la rose….sans compter sur les appétits féroces de leurs alliés écolos, en particulier de leur volubile et inconséquente cheftaine Cécile Duflot.

 

Source : infos Le Figaro.fr, relayée par France 3, aujourd’hui.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Région Ile-de-France.

DSC02292.JPGLes socialistes et leurs alliés ne sont pas sortis de l’auberge…..Ils vous ont promis la lune et je doute qu’ils arrivent à la décrocher…il est vrai que les promesses n’engagent que ceux à qui elles sont faites.

Pendant la campagne des régionales, les socialistes et leurs affidés verts ont promis une révolution dans les transports en Ile-de-France…renouvellement du matériel des lignes A,B,C,et D du RER,  prix du ticket  à 1 euro le soir et le week-end, sécurisation des lignes de métro et du RER, des horaires avancés en semaine, des métros et RER toute la nuit le week-end et cerise sur le gâteau un tarif unique à 65 euros du passe navigo pour toute l’Ile-de-France…promesses illusoires qu’ils comptent financer à coup de subventions ….

Ce qui a fait réagir le PDG de la RATP M. Pierre Mongin lors de la présentation des résultats 2009 du groupe. C’est le journal « Le Parisien Val-de-Marne » qui le rapporte.

 

S’agissant des métros et RER la nuit et de l’avancement de l’heure de la  première rame …..tout est possible…mais il faudra, que le syndicat des transports en Ile-de-France (STIF)  choisisse entre accueillir quelques centaines de voyageurs  ou perturber la vie de quelques milliers d’autres personnes qui travaillent sur les voies…. « il ne faut pas oublier que chaque nuit entre 1 heure et 5 heures , 3.000 personnes travaillent à la maintenance du métro et du RER….c’est déjà trop court, alors si cela n’était plus possible il faudrait interrompre le trafic partiellement pendant plusieurs jours » on est curieux de savoir ce qu’en penseraient les voyageurs .

 

S’agissant de l’idée « lumineuse » de la tarification unique ….c’est un peu comme si on déshabillait Pierre pour habiller Paul.  Cette mesure imposée aux socialistes par les verts ne relève pas directement de la RATP, mais, a rappelé M. Mongin « le groupe compte 45.000 salariés qu’il faut payer ( + 3,9 % d’augmentation de la masse salariale sur un an )  et des investissements à financer ( 1,225 milliards d’euros en 2009) ». Pour lui, « tout euro perdu sur la tarification  est un euro de plus payé par le contribuable »

Il note également que « l’allègement des prix pour les voyageurs de la grande banlieue et la majoration des tarifs pour les parisiens et ceux de la petite couronne pourraient poser un problème » et provoquer la grogne des clients déjà mécontents.(NDLR)

Par ailleurs il s’interroge, « comment répondre efficacement aux risques de saturations dans les transports en commun  et avec quel argent investir » si les mesures préconisées par les socialistes rêveurs étaient mises en application, sans tenir compte des contraintes et des obstacles plus nombreux qu’il n’y parait.

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog