Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Articles avec #politique catégorie

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Qui a dit qu'il n'y avait pas de verdure...et d'arbres  à Joinville-le-Pont...La preuve du contraire par l'image.

Joinville ne manque pas d'air contrairement aux affirmations gratuites et péremptoires de ceux qui veulent le pouvoir pour les seuls intérêts des partis qu'ils représentent 

La grande mode aujourd'hui c'est, de se déclarer écologiste ...plus blanc que blanc (comme disait un comique dont, j'ai oublié le nom). Non, non, ce n'est pas Mouna Aguigui le philosophe aux pieds nus , écologiste avant l'heure que j'ai connu au quartier latin dans les années 70. 

Ceux qui aujourd'hui se réclament de l'écologie ne sont pas à ma connaissance des écologues, (qui détestent les écologistes) mais des doctrinaires militants  de l'écologie politique....qui veulent imposer leurs fantasmes et leurs idées révolutionnaires  sur des sujets qu'ils ne maîtrisent pas vraiment,  en culpabilisant de préférence les français . Faire peur est leur credo.

Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, le temps me manque et vais me replonger dans le " fleuve du vivant" si cher à Konrad Lorenz scientifique Autrichien reconnu pour ses travaux - entre autres - sur le comportement des animaux sauvages et domestiques.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

l'ancien Président de la république Jacques Chirac (décédé le 26 septembre dernier) est venu à Joinville-le-Pont en 1984 (à l'automne) participer à un congrès du parti républicain de l'époque (un chapiteau avait été installé sur le parking alors situé face à la mairie). Il faut savoir, que Valéry Giscard d'Estaing participait également à ce congrès , mais, tout avait été organisé pour qu'ils ne se rencontrent pas. Giscard-Chirac, une rivalité qui a culminé avec la " trahison " de Chirac en 1981 ayant contribué à porter au pouvoir le " socialiste " François Mitterrand.

Sur notre photo on reconnait de gauche à droite : Michel Giraud ( alors sénateur- maire RPR du Perreux ,Président du conseil régional d’île-de-France ), Alain Griotteray ( alors maire de Charenton le Pont, vice Président du conseil régional d'île-de-France, Président de l'UDF du Val de Marne ) Jacques Chirac (alors Président du RPR et maire de Paris),  Roland Nungesser (ancien ministre du général de Gaulle, député-maire de Nogent sur Marne) Christian Cambon (alors maire-adjoint de Saint-Maurice, responsable du parti républicain), Roger Chery (alors maire-adjoint de Joinville-le-Pont, gaulliste historique) René Dennilauler (PR, alors maire-adjoint de Joinville-le-Pont) 

Le 30 septembre dernier , à la demande du maire Olivier Dosne, un hommage a été rendu  à l'ancien président de la république Jacques Chirac, par l'observance d'une minute de silence dans le hall de l'Hôtel de Ville.

Photo : DanTpictures .....1984 archives personnelles. reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Les dissidents ont encore frappé...Dans un tract de misérable facture, distribué samedi 19 et dimanche 20 octobre 2019 sur les marchés (Gallieni et du centre) les soi-disant «  centristes et indépendants » du conseil municipal pratiquent le mensonge à ciel ouvert en affirmant toute honte bue que «  Le Maire Olivier Dosne veut museler l'opposition et empêcher la parution dans le prochain magazine municipal de la tribune du groupe centristes et indépendants pour Joinville » Foutaise ! Le Maire de Joinville-le-Pont n'a jamais voulu museler l'opposition...d'abord, il n'en n'a pas les moyens, ensuite, il est formellement interdit à tout maire de supprimer les tribunes de l'opposition à l'approche des élections dans l'ensemble des supports dans lesquels elles sont publiés (magazine municipal, site internet etc...) . C'est la loi, cela peut paraître injuste mais c'est ainsi (pauvre Montesquieu).

Contrairement aux affirmations belliqueuses des dissidents , qui manifestement veulent "dézinguer" (mettre à mal) gratuitement le Maire Olivier Dosne, c'est, la majorité municipale qui est muselée quand l'opposition garde son expression sanctuarisée.

Par ailleurs , ce dimanche matin, il m'a été permis de découvrir le vrai visage d'un des leurs , prêt à n'importe quelle infamie pour « intimider » et faire taire une personne intellectuellement et politiquement Libre, considéré comme étant un ennemi...à abattre ??? Ce n'est pas très élégant, c'est de la politique de caniveau ( on avait compris) et cela m'inspire du dégoût. Alors, qu'il aille au diable  et qu'il se perde dans les abysses du marigot infesté de crocodiles et de serpents.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

A Joinville-le-Pont, les séditieux sont sortis du bois....Ils proposent un " nouvel Horizon " pour Joinville-le-Pont...C'est à dire RIEN....Puisque l'horizon est une ligne imaginaire qui avance au fur et à mesure que l'on avance, (on en rajoute ? )  En conclusion,  de Facto , on n'en voit jamais le bout...

Encore une invention d'énarque !

Je ne sais pourquoi, mais j'ai le sentiment que l'on va se marrer pendant cette campagne pour les municipales de 2020....Sauf si Dieu (?) me ramène à lui avant le verdict des urnes.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Olivier Dosne s'adresse aux joinvillais  et joinvillaises sans langue de bois...et, s'agissant de la ZAC des Hauts de Joinville il met les pendules à l'heure....

A bon entendeur (Mesdames et Messieurs) les colporteurs de rumeurs et de fausses informations...

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Coup de tonnerre lors du conseil municipal ce mardi 25 juin 2019 à Joinville-le-Pont, en l'absence du Maire M. Olivier Dosne (souffrant).  Huit élus dont trois adjoints Rémi Decout, Areski Oudjebour un conseiller municipal délégué aux affaires patriotiques Jean-Marie Platet, et quatre conseillers (eres) , Gilles Colrat, Caroline Ruiz, Catherine Meunier et Isabelle Serieis ont démissionné de la majorité municipale pour créer soi-disant un groupe dit centriste d'opposition. 

Après une suspension de séance décidée par Jean-Jacques Gressier, premier Maire-Adjoint, Le conseil a finalement été reporté Sine die.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Comme on peut le constater sur le tableau des résultats des élections européennes à Joinville-le-Pont,  , les électeurs joinvillais ont majoritairement voté pour la liste Renaissance soutenue par un melting-pot politique composé de La république en Marche, du Modem et de divers partenaires lors des élections européennes du 26 mai 2019 avec, 28,94% des suffrages exprimés. Contre toute attente, L'écologie politique - Toujours se méfier de ceux qui veulent le bonheur des gens tout en les culpabilisant -  arrive en seconde position avec Europe écologie qui obtient 19,17% des suffrages exprimés. Le rassemblement national "Prenez le pouvoir " liste soutenue par Marine Le Pen arrive en troisième position avec 10, 82 % des suffrages exprimés. Enfin, en quatrième position avec 9,08 % des votes, arrive la liste d'union de la droite et du centre de François-Xavier Bellamy , une lourde  défaite pour les Républicains dont les voix se sont dispersées vers la République en Marche et vers le Rassemblement National qui sort vainqueur de cette élection européenne  sur le plan National avec 23,31 % des suffrages exprimés.

Dans le département du Val de Marne, 385 198 votants sur 786 118 inscrits, La République en marche arrive en tête avec 25, 57 % des suffrages exprimés devant Europe écologie ( 16,77%) , le Rassemblement National (13,27 %) et l'Union de la droite et du centre (7,80 % des votants). 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Lors d'une réunion des Républicains joinvillais le lundi 8 avril 2019, en présence d'une cinquantaine de personnes et du sénateur M. Christian Cambon, M. Olivier Dosne Maire de la commune et Conseiller régional d' Île de France ; à annoncé officiellement sa candidature pour les élections municipales en 2020, c'est-à-dire demain. Et, c'est une bonne nouvelle pour les joinvillais et joinvillaises fidèles. Il coupe ainsi l'herbe sous le pied de certaines velléités.

La ville de Joinville jouit d'une situation privilégiée entre la Marne et le bois de Vincennes ; Dans ce cadre s'est développé un habitat pavillonnaire harmonieux et de qualité (Polangis et Palissy ) que la municipalité avec Olivier Dosne s'est attaché à préserver. Mais, les exigences de l’urbanisme et de l'équipement des grandes métropoles modernes – et Joinville-le-Pont est partie intégrée de l'agglomération parisienne, sans pour autant perdre son identité - ont bouleversé certains quartiers dont ce que l'on nomme le Haut de Joinville .avec notamment la ZAC afin de moderniser le centre ville. Ainsi, notre commune marque son dynamisme par la politique urbaine qu'elle a engagée sous l'ère Dosne, même si, il faut bien le dire certains projets ont été initiés bien avant 2008. Mais depuis 2008 quel bilan impressionnant.

Résolument tournée vers l'avenir, la ville de Joinville-le-Pont a su néanmoins préserver son caractère original qui attire toujours plus une nouvelle population, ravie de son choix.

Joinville avance dans son siècle et c'est tant mieux.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Encore un, qui voit des Nazis partout !

Interrogé récemment dans l'émission " Le Grand Jury " sur RTL/Le Figaro/LCI/, à propos de la manifestation des gilets jaunes sur les Champs-Elysées, Le Ministre de l'action (?) et des comptes publics, M. Gérald Darmanin par ailleurs transfuge du parti Les Républicains pour le parti macroniste, a, sentencieusement affirmé : " Ce ne sont pas des gilets jaunes qui ont manifesté, c'est la peste brune " Alors, en comparant les français du pays réel , gilets jaunes en la circonstance, à la peste brune c.a.d. aux S. A Hitlériens, M. Darmanin a atteint ce que l'on appelle le " Point Godwin" en référence à la  "loi de Godwin " et s'est tout simplement ridiculisé devant la France entière. Ils veulent faire peur mais ça ne marche pas !

Il s'avère par ailleurs que contrairement aux déclarations du ministre de l'intérieur ce ne seraient pas des casseurs de l'Ultra-droite ( comme ils disent dans la novlangue macroniste ) qui auraient fichu le bazar sur les Champs-Elysée, mais des éléments de l'extrême gauche. Alors, peste rouge ?

En se couchant le soir, M. Darmanin, analphabète de l'histoire, cela est une évidence,  doit surement regarder sous son lit pour s'assurer qu'aucun Nazi ne s'y cache.

  Candidus.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog