Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Culture.

Oui, c'est la vérité. En 1940, les premiers collaborateurs étaient de gauche. Les premiers résistants étaient de droite. C'est ce que démontre Alain Griotteray dans son livre paru aux éditions Robert Laffont en 1985 " 1940 : La droite était au rendez-vous. Qui furent les premiers résistants?

En 1940, la France se couche. Une assemblée majoritairement de gauche vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain  . Liés par le pacte germano-soviétique, les communistes négocient avec les nazis. Seuls, quelques français se dressent contre l'occupant, sur le sol même de la patrie asservie. Légitimistes, maurrassiens de l'action française, nationalistes (aujourd'hui , la "bien-pensance", de gauche et du centre dirait populiste ), viennent tous (et toutes ) de droite, tout comme ce général inconnu,  Charles de Gaulle, qui , nourri de Maurras, Barrès et Péguy, affirme depuis Londres que la France doit retrouver son rang et sa dignité. 

Ces premiers résistants portent des noms célèbres ou inconnus de nos compatriotes  : d'Estienne d'Orves, Pierre  Nord, de Bénouville, Henri d'Astier, Loustaunau-Lacau, Arnould, Saint-Jacques, André Dewavrin (dit colonel Passy), Pierre Fourcaud, et on peut y ajouter Jacques Chaban-Delmas....etc...

L'historiographie officielle, s'appuyant sur une lecture marxiste de la seconde guerre mondiale les a rayés de la mémoire collective française pour la simple raison qu'ils constituent la négation même d'un mythe soigneusement entretenu , encore aujourd'hui : La droite  collaborait, la gauche résistait.

" le vent souffle sur les tombes,  la liberté reviendra, on nous oubliera, nous rentrerons dans l'ombre..." (complainte de la résistance; paroles d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie.

Merci à Alain Griotteray d'avoir rendu justice à ceux qui étaient les premiers au rendez-vous, pour libérer la France de la barbarie.

Alain Griotteray (1922-2008) ancien maire de Charenton-le-Pont (1973-2001), ancien député du val-de-Marne (1967-1973 puis 1986-1997) cofondateur des républicains indépendants après avoir été un compagnon du général de Gaulle .Agé de 18 ans, il est de ceux qui provoquent la manifestation des étudiants et des lycéens du 11 novembre 1940 à l'Arc de triomphe. repéré par Henri d'Astier de la Vigerie , il devient entre 1940 et 1944 le plus jeune chef de réseau de résistance en France ; Le réseau Orion. Ancien éditorialiste au Figaro magazine, il a également publié de nombreux ouvrages.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Les dissidents ont encore frappé...Dans un tract de misérable facture, distribué samedi 19 et dimanche 20 octobre 2019 sur les marchés (Gallieni et du centre) les soi-disant «  centristes et indépendants » du conseil municipal pratiquent le mensonge à ciel ouvert en affirmant toute honte bue que «  Le Maire Olivier Dosne veut museler l'opposition et empêcher la parution dans le prochain magazine municipal de la tribune du groupe centristes et indépendants pour Joinville » Foutaise ! Le Maire de Joinville-le-Pont n'a jamais voulu museler l'opposition...d'abord, il n'en n'a pas les moyens, ensuite, il est formellement interdit à tout maire de supprimer les tribunes de l'opposition à l'approche des élections dans l'ensemble des supports dans lesquels elles sont publiés (magazine municipal, site internet etc...) . C'est la loi, cela peut paraître injuste mais c'est ainsi (pauvre Montesquieu).

Contrairement aux affirmations belliqueuses des dissidents , qui manifestement veulent "dézinguer" (mettre à mal) gratuitement le Maire Olivier Dosne, c'est, la majorité municipale qui est muselée quand l'opposition garde son expression sanctuarisée.

Par ailleurs , ce dimanche matin, il m'a été permis de découvrir le vrai visage d'un des leurs , prêt à n'importe quelle infamie pour « intimider » et faire taire une personne intellectuellement et politiquement Libre, considéré comme étant un ennemi...à abattre ??? Ce n'est pas très élégant, c'est de la politique de caniveau ( on avait compris) et cela m'inspire du dégoût. Alors, qu'il aille au diable  et qu'il se perde dans les abysses du marigot infesté de crocodiles et de serpents.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #divers

C'est avec tristesse que j'ai appris le décès ce jeudi (10 octobre 2019) de la merveilleuse actrice et comédienne - et ce n'est pas un superlatif - Marie-José Nat, que j'aie eu le privilège de rencontrer dans les années 70. 

Voir sa filmographie sur Wikipédia.

Qu'elle repose en paix.

Photos : DanTpictures...1976 (reproduction interdite sans autorisation de l'auteur )

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Culture-événement
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?

Qui a eu cette idée folle un jour ...

d'inviter une vingtaine de streetartistes d'un collectif Saint-Maurien, pARTcours, à occuper artistiquement, les locaux désaffectés de l'ancienne école du Centre. Ecole vouée à la démolition. Finalement, ce fut une riche idée, le résultat est surprenant...Impressionnant.

Rappelons, pour l'histoire de notre commune que l'école du centre a été reconstruite et inaugurée en 1968 en présence du Préfet Lucien Lasnier (premier Préfet du Val-de-Marne) , du Maire Georges Defert et de la municipalité....Comme le rappelle notre Maire Olivier Dosne – à l'initiative de cet événement (avec le service culturel de la ville) – « présenté à l'époque comme moderne, lumineuse, spacieuse, elle s'avère aujourd'hui vétuste, étroite et non performante sur le plan énergétique » d'où la décision de la ville de construire une nouvelle école , l'école Simone Veil « qui fait et fera la joie des nouvelles générations » (sic).

Mais, revenons à nos...pinceaux...où l'on peut constater à Joinville-le-Pont, que l'art urbain – ou « street Art » pour les puristes, peut très bien s'enfermer pour mieux...s'ouvrir à un public pas spécialement initié...Je vous laisse le loisir d'aller déambuler dans ce qui fut, une cantine, des classes, des toilettes, un couloir, etc...à la découverte des œuvres d'artistes confirmés , comme le chanteur/graffeur CharlElie Couture, les graffeurs Moyoshi, Crey 132, Céline Troffigue, Raf Urban, Alex Tréma, hRLck etc....que ceux qui ne sont pas nommés , me pardonnent...Mais je n'ai plus d'encre dans mon encrier.

A noter que, la société Cogedim a soutenu ce projet dans le cadre d'une action de mécénat artistique ;

Réflexion d'un ami : «  Pas certain qu'avec l'ancien « ministre de la culture » de la majorité municipale, qui voulait décider seul de tout, cet événement singulier aurait vu le jour »...

Cette exposition « Au tableau » est visible les samedis 12 et 19 octobre de 10 h à 20 h et dimanches 13 et 20 octobre de 10 h à 18 h.

Enfin, les artistes en herbe pourront se procurer des bombinettes de toutes les couleurs afin d'assouvir un vieux rêve d'enfant en « taguant » les murs de l'espace d'expression libre à l'intérieur et à l’extérieur de l'école.

 

 

Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?
Joinville-le-Pont ; Street Art à l'école du centre. Qui a eu cette idée folle ?

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Culture-événement
Joinville-le-Pont : L'Art Urbain s'invite à l'école du centre.

A l'initiative d'un collectif d'artistes «  pARTcours » et de la ville de Joinville-le-Pont, l'ancienne école maternelle du centre devient pour quelques semaines une galerie éphémère dédiée à l'art urbain ou Street Art pour sacrifier à une mode...qui nous vient des Etats-Unis.

L'art Urbain ou Street Art, pour les Béotiens – dont je suis – en la matière , est , selon Wikipédia, (qui sait tout) , un mouvement d'art contemporain qui regroupe toutes les formes d'art réalisées dans la rue, dans les cités , sur les immeubles, dans les endroits désaffectés (comme la maternelle du centre) , sur les murs et les palissades, etc... et englobe diverses techniques comme le graffiti, la peinture en spray, le pochoir etc...Maintenant que vous savez tout ou presque , rendez vous les 5-6, 12-13 et 19-20 octobre 2019 à l'école du centre , 1, avenue du Président J F Kennedy à la rencontre des 25 artistes nationaux et internationaux qui seront présents pour vous ...initier

Horaires ; Les samedis de 10 h à 20 h...Les dimanches de 10 h à 18 h

Entrée Libre et gratuite.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

 En présence d'élus (es), du personnel communal et de joinvillais, en hommage au Président Jacques Chirac," l'humaniste", décédé jeudi dernier (26 septembre 2019) , une minute de silence a été respectée  en l'Hôtel de Ville de Joinville-le-Pont à la demande du Maire , conseiller régional D’île-de-France , ancien Député M. Olivier Dosne.

A cette occasion Olivier Dosne l'a annoncé : Le nom de Jacques Chirac  - pour qualifier le  parc de 3000 mètres carrés qui sera aménagé cet automne dans les "Hauts de Joinville"-  (à l'emplacement en partie du Gymnase Pierre François) - sera proposé au vote du conseil municipal le 15 octobre prochain. 

Photo : Dan Tudeau (archives personnelles)

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Divers
Jacques Chirac est mort !

Jacques Chirac, est mort ce jeudi 26 septembre 2019, à l’âge de 86 ans. Il aura occupé les plus hautes fonctions de la République au cours d’une carrière politique d’une durée exceptionnelle, plus de quarante ans.

Premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing de 1974 à 1976, également de François Mitterrand de 1986 à 1988, deux fois élu Président de la République en 1995 et 2002, Jacques Chirac était une personnalité attachante et avait conservé une grande popularité auprès de français.

Sa carrière politique, de la mairie de Paris au RPR en passant par Matignon et l’Élysée, « restera comme l’une des plus remarquables de la Ve République ». ( Le Monde).

Photos ; Dan Tudeau (archives)

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Sports
Un jour en images.

Ce dimanche 15 septembre 2019, succès pour l'épreuve des  10 kms de Joinville, organisée par la ville et l'ACPJ,   quartier Polangis.

Quelques images de la course .

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Hommage

Joinville a commémorée comme il se doit le 75 ème anniversaire de la libération de la commune (le 25 août 1944) en présence des élus(es), des représentants des anciens combattants, des porte-drapeaux, des représentants des corps constitués et, du dernier survivant de la bataille du Pont M. Michel Talon. Les cérémonies présidées par M. Jean-Jacques Gressier premier Maire-Adjoint (En l'absence de M Dosne , Maire et conseiller Régional d'Île-de-France, convalescent)  étaient orchestrées par Mme Hélène Decotignie conseillère municipale chargée du " Devoir de Mémoire " . Elle a rendu hommage aux résistants joinvillais "qui ont permis, au prix de nombreux morts, de contrôler le pont et de le conserver intact " afin qu'il puisse être utilisé par la suite par les armées alliées dans leurs élan de " Libération Nationale jusqu'à la victoire finale "

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

A Joinville-le-Pont, les séditieux sont sortis du bois....Ils proposent un " nouvel Horizon " pour Joinville-le-Pont...C'est à dire RIEN....Puisque l'horizon est une ligne imaginaire qui avance au fur et à mesure que l'on avance, (on en rajoute ? )  En conclusion,  de Facto , on n'en voit jamais le bout...

Encore une invention d'énarque !

Je ne sais pourquoi, mais j'ai le sentiment que l'on va se marrer pendant cette campagne pour les municipales de 2020....Sauf si Dieu (?) me ramène à lui avant le verdict des urnes.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog