Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

niqabAvec l’adoption en première lecture mardi 13 juillet du texte visant à interdire le port du voile intégral  dans l’espace public, le législateur  s’est enfin décidé à mettre un coup d’arrêt à l’offensive politico-religieuse des islamistes radicaux qui cherchent par tous les moyens à s’imposer , et de facto , trouver une légitimité au sein de notre société..Le risque de voir la loi religieuse (la charia) se substituer aux lois de la République est bien réel…de nombreux observateurs s’accordent à le reconnaître.

Il faut savoir aussi que les premières victimes de l’islam radical ce sont les musulmans eux-mêmes ; le nier est irresponsable et une insulte à toutes ces femmes qui souffrent dans l’enfermement et la terreur. Le port du voile intégral pour une femme musulmane ( elles seraient 2000 en France dont 26 % de converties) n’est pas un fait religieux mais, une provocation politique…quand ce n’est pas une obligation imposée par le mari.

Le président de la République M. Nicolas Sarkozy s’était aussi exprimé sur ce sujet, le 22 juin dernier devant les parlementaires : « Le voile intégral n’est pas le bienvenu sur le territoire de  la République » Il a été entendu.

Lors du vote, les villepinistes  Marc Bernier, François Goulard, Jean-Pierre Grand et la députée de Joinville Marie-Anne Montchamp ont choisi – comme la majorité des députés d’opposition – de ne pas participer au vote, préférant « l’abstention spectaculaire » à un vote contre. Courage fuyons ! (voir l’article « pourquoi Villepin joue un jeu dangereux » publié par Olivier Dosne sur son blog le 14 juillet).

Selon le parisien, 18 députés socialistes dont Manuel Valls et Aurélie Filippetti ont bravé l’interdit de leur groupe en approuvant le projet de loi du gouvernement. Qu’ils en soient félicités.

Prochaine étape en septembre, avec l’examen de la loi par le sénat. Ensuite, à la demande du président du groupe UMP Jean-François Copé, le Président de l’assemblée nationale M. Bernard Accoyer saisira le conseil constitutionnel qui devra dire si la loi « d’interdiction du voile intégral » est inconstitutionnelle ou pas.

Affaire à suivre……

Articles récents

Hébergé par Overblog