Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

img045.jpgimg139.jpgLes obsèques de Roland Nungesser – décédé mercredi 30 mars dans sa 85 ème année- auront lieu mardi 5 avril  avec un rassemblement sur l’esplanade de l’ Hôtel-de-Ville de Nogent-sur-Marne à 14 h 30, suivi d’une cérémonie religieuse en l’église Saint-Saturnin. L’inhumation aura lieu dans l’intimité familiale au cimetière de la commune. De nombreuses personnalités sont attendues.

                                                                                                                       

Né à Nogent-sur-Marne le 9 octobre 1925, Roland Nungesser ne quitta jamais sa ville natale à laquelle il était viscéralement attaché. Il en devint le premier Maire-Adjoint à 27 ans, puis le Député (de 1958 à 1997) et le Maire bâtisseur "pour le bien être des habitants"  de 1959 à 1995.

Appelé au gouvernement à 40 ans, il est d’abord Secrétaire d’Etat au logement (du 8 janvier 1966 au 1er avril 1967), puis à l’Economie et aux Finances, chargé des affaires internationales. (du 6 avril 1967 au 31 mai 1968). En pleine crise de Mai 1968, le général de Gaulle le nomme Ministre de plein exercice et lui confie la Jeunesse et le Sport. Il y restera jusqu’en juillet 1968.

Entre temps, en 1963 il met en place le District de la Région parisienne, première expérience d’organisation régionale en France et en est élu Président.

En 1969, il est Vice-Président de l’Assemblée Nationale, puis Premier Vice-Président en 1973.

 

De 1970 à 1976, il est Président du Conseil Général du Val-de-Marne, il est également Président fondateur de l’association des Maires d’Ile-de-France.

 

Travailleur acharné, Roland Nungesser multiplie les initiatives marquantes. Président- fondateur passionné du Conseil National de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques, pionnier du RER, sauveur d’un pavillon Baltard, le seul arraché à la décharge publique et reconstruit en 1976 à Nogent sur Marne sans aucun frais pour la commune. Et, comment l’oublier, initiateur de la célèbre fête du Petit Vin Blanc.

 

Gaulliste, Roland Nungesser le fut. Il se référait toujours au Général dans ses actions et se discours. Il a animé, dans cet esprit de rassemblement qui le caractérisait, le Centre d’Etudes et de Recherches « Egalités et libertés » (CEREL) où se côtoyaient des personnalités de toutes tendances, et créa en 1979 « Carrefour du Gaullisme »

 

 Dans cet esprit, il mena loyalement le jeu majoritaire à la tête de l’intergroupe du Conseil Général qu’il mena à la victoire en 1970, arrachant au Parti Communiste la majorité de l’assemblée Départementale, puis la sauvant en 1973 dans un département où la gauche marxiste bénéficiait d’un vent favorable.

 

Son souhait le plus cher était, je crois, de construire une société humaniste  dans une France coupée en deux blocs hostiles.

 

Malgré ses diverses responsabilités, il trouva le temps d’écrire une « Charte du Gaullisme », plusieurs manifestes, un livre sur son oncle l’aviateur Charles Nungesser en collaboration avec Marcel Jullian « Les chevaliers du ciel » et plus récemment en 2003 « Du petit vin blanc au Palais Bourbon ».

 

En 2007, il est promu commandeur de la Légion d’Honneur.

 

Photos : Archives © Dan Tudeau.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog