Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Rose-Mafia.jpgCa balance pas mal au pays des ch’tis et toute la presse en parle.

"La révélation des turpitudes du Pas-de-Calais a donné le départ du bal des hypocrites, avec comme premiers danseurs sur la piste l'ancien Premier secrétaire du PS et l'actuelle"... c'est-à-dire François Hollande et Martine Aubry! (Extrait de «Rose Mafia » )
 

Gérard Dalongeville, ancien maire socialiste d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), jette un « parpaing charbonneux » dans la mare avec un ouvrage relatant les mœurs politiques « corrompues » dont il a été l’acteur et le témoin. Poursuivi en 2009 pour détournement de fonds publics et placé en détention préventive durant huit mois, l’ancien élu socialiste affirme avoir vécu « l’enfer » et être bien décidé aujourd’hui, après avoir « couvert » le PS durant des années, à « tout déballer » sur la place publique.

 Dans son ouvrage,au titre évocateur "Rose mafia"  publié aux éditions Jacob-Duvernet, Gérard Dalongeville explique en substance que la fédération PS du Pas-de-Calais aurait  reçu des commissions de la part d’entreprises privées en échange de marchés publics. Par ailleurs, il dénonce les silences de Martine Aubry et de  François Hollande  "Qui peut croire que ni Aubry ni Hollande n'aient jamais été informés des irrégularités, des dérives de la fédération du Pas-de-Calais ?", précise-t-il non sans rappeler que François Hollande était venu le soutenir aux élections municipales de 2008, peu avant son incarcération.

Ce silence de François Hollande, actuel candidat à la présidentielle, tiendrait, selon Dalongeville, à ses liens avec Jean-Pierre Kucheida, dit "JPK", député-maire de Liévin et homme fort depuis deux décennies du PS dans son fief du bassin minier. "Hollande avait besoin du soutien de JPK et du bassin minier pour sa réélection comme premier secrétaire, comme il en a eu besoin ensuite pour la primaire", affirme l'ancien maire.

Sommé par l'UMP de s'expliquer, le candidat PS à l'Elysée n'a pas réagi. Martine Aubry a en revanche vivement répliqué dans plusieurs médias, rappelant notamment qu'une enquête interne était déjà ouverte au PS et accusant Gérard Dalongeville d'avoir ruiné sa commune. "Pour moi M. Dalongeville n'a pas de crédibilité, je ne l'entends pas, je ne l'écoute pas", a-t-elle dit à plusieurs reprises.

Une autre façon de botter en touche. Mais c’est bien connu au parti socialiste on aime faire l’autruche.

 

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog