Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

1-CopéLa triste affaire Léonarda a porté un coup terrible à l'autorité de l’État, affaiblie par l'indécision consternante de François Hollande. Elle a aussi révélé que notre politique d'immigration devait être réformée. (selon un récent sondage BVA opinion pour I-télé et Le Parisien, 72% des français veulent changer les règles. NDLR )

Aujourd'hui, la France est en crise et les flux d'immigration se sont multipliés. Nous sommes passés d'une immigration de travail à une immigration familiale ou sociale et l'intégration est en panne.
Nous avons changé d'époque, il faut donc changer radicalement de politique d'immigration. Il faut l'adapter au 21ème siècle, comme tous les grands pays modernes.

C'est dans cet esprit, avec les parlementaires et l'équipe dirigeante de l'UMP que Jean-François Copé a
proposé de lancer un grand débat sur la refonte de l'ensemble de notre politique d'immigration. Seul, le parti de la droite républicaine (l'UMP) peut mener ce travail de manière sereine et crédible  " alors que le PS est paralysé par ses contradictions sur le sujet et que le FN n'a aucun intérêt à trouver des solutions aux problèmes causés par l'immigration incontrôlée qui représente son fonds de commerce ".  Il s'agit donc , pour le Président de l'UMP de mettre tous les sujets sur la table, sans avoir peur des tabous et des anathèmes. « Chacun doit pouvoir dire librement ce qu'il pense .  Notre but est d'arriver à des propositions concrètes et crédibles qui pourront être débattues par tous les Français ».

A ce stade, Jean-François Copé propose de réfléchir sur 4 axes :

-
Un meilleur contrôle de nos frontières extérieures avec la nécessité de réformer Schengenpour en finir avec les États-passoires défaillants.

-
Une plus grande fermeté face à l'immigration clandestine: Une personne entrée illégalement en France n'a pas vocation à y rester. La question du droit du sol pour les enfants de clandestins doit à cet égard être posée. Il ne s'agit bien sûr pas de supprimer le droit du sol, mais de l'interdire pour ceux qui ne respectent pas la loi. La nationalité ne doit pas récompenser l'illégalité. 14% de naturalisations supplémentaires en 2012 ( selon le ministère de l'intérieur. NDLR)

Par ailleurs, la procédure du droit d'asile doit être réglée en quelques mois au maximum et non en années comme c'est devenu le cas aujourd'hui.

-
Une France rendue moins attractive socialement: nous ne pouvons plus nous permettre d'être le pays le plus généreux d'Europe pour l'immigration, cela crée un appel d'air (n'en déplaise aux irresponsables pro-immigrationnistes. NDLR )

-
Une exigence renforcée dans le parcours d'intégration et de naturalisation: la France se mérite. On ne peut devenir français par hasard, mais par choix à l'issue d'un parcours exemplaire. Il faut durcir les conditions d'accès à la nationalité française.

Ce débat est essentiel pour l'avenir de notre pays et pour lutter contre

le « Grand remplacement » que l'on nous prédit. (NDLR)

Pour l'UMP en osmose avec une majorité de français « 
Il n'y a pas d'autre choix que de réduire l'immigration pour réussir l'intégration et empêcher la montée du communautarisme ».

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog