Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

2-gens-du-voyage-2.jpgLe maire de Joinville-le-Pont, M. Olivier Dosne s’exprime sur son blog sur la position partisane prise par les très peu nombreux «  petits hommes verts » joinvillais et leur chef de file Michel Laval, en faveur de l’aménagement d’une aire d’accueil des gens du voyage dans le bois de Vincennes, sur le parking de l’hippodrome. Projet décidé, on s’en souvient, par le conseil de Paris le 11 février dernier, au sujet duquel Olivier Dosne s’était prononcé contre. (Voir article du 17/02/2013 sur candidus).

Cette opposition déclare  t-il « n'est pas liée à l'accueil des gens du voyage qui ont le droit à des espaces dignes lorsqu'ils sont en transit » (…) « Mais se porte sur la localisation de cet espace, sur le plateau de gravelle, à quelques centaines de mètres de Joinville et à plusieurs kilomètres  du premier bâtiment public parisien » 

Il rappelle avec force  que " Le Bois de Vincennes est un site classé,  récréatif pour l'Est parisien ", qu'il convient donc "de  préserver comme tel". Il estime que " l'implantation d'une zone  d'habitat avec tout ce qu'elle apporte d'urbanisation (construction, artificialisation des sols, réseaux, éclairage nocturne, gestion des déchets, etc.) est incompatible avec la destination du Bois de Vincennes ", et trouve « inacceptable et contraire à la loi sur les gens du voyage », d'envisager l’aménagement d’une aire d’accueil aux  confins du territoire parisien " très éloignée des services urbains de la capitale mais très proche des nôtres" Et de poursuive: "   Que l'on ne vienne pas me dire que Paris qui construit à tour de bras des projets publics via ses SEM ne peut pas trouver quelques centaines de m2 dans la capitale    pour construire une aire  d'accueil qui serait bien plus pratique pour les gens du voyage ".

Pour le premier magistrat de Joinville, la position des verts, d’Europe écologie  est incompréhensible « Les écologistes sacrifient un espace boisé classé et cautionne la politique de relégation des nomades dont certains sont les plus démunis, aux limites des territoires ».

 Mais qui a dit qu’ Europe-Ecologie-Les Verts était un parti compréhensible alors qu’en son sein règnent l’anarchie et les dissensions.  

Pour le moraliste  Michel Laval qui s’érige en directeur de conscience  « ceux qui s’opposent à ce projet  sont des égoïstes qui invoquent de mauvais prétextes » Et, d’en rajouter vulgairement une couche  « ils ont le cœur dur et le cerveau ramolli ».( sic)

Choqué par les termes employés, Olivier Dosne condamne ces propos et déclare: « si Michel Laval a le droit de défendre un projet, il n’a pas le droit d’insulter les joinvillais qui s’y opposent ».

Favorable pour qu’une grande concertation soit lancée, Olivier Dosne invite la ville de Paris à réfléchir à des solutions alternatives. Il se déclare également favorable pour qu’une réflexion métropolitaine soit engagée sur l’accueil des gens du voyage. Selon la Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les Tsiganes et les gens du voyage (FNSAT) ils seraient 40 ou 50 000 en Ile-de-France.

 

 


                                                                                                                                                                 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog