Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Photographie

Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-056.jpgLa photographie, c’est comme la vie. D’un côté il y a l’ombre de l’autre la lumière .La lumière c’est pour le sujet photographié, l’ombre ou la pénombre  c’est pour le photographe, Mais il est des moments dans une vie où l’ombre devient lumière, Il en est de même pour le photographe qui de l’ombre, est projeté dans la lumière.

Ce que nous propose la ville de Joinville le Pont, c’est un éclairage plein pot sur le photographe «  globe-trotter » Marc Riboud et sur son œuvre qui nous réconcilie avec le photojournalisme, expression de manipulation tant décrié ; « Riboud ne traduit pas la misère par une dramaturgie grandiloquente, mais accède à une sensibilité plus sophistiquée, une vision émouvante jusque dans le détail » En un mot, Riboud est un artiste qui a mis tout son talent, son coeur et sa générosité au service de la photographie qui n’était pas considérée jusqu’à seulement quelques années,  comme un art.

L’exposition présentée aux cimaises de la salle des fêtes de l’hôtel de Ville jusqu’au 6 Novembre  retrace l’itinéraire d’un regard toujours en éveil  et nous invite au voyage en noir et blanc « vers l’orient » en parcourant l’Inde, le Viêt Nam, l’Afghanistan, la Turquie, la Chine et même Cuba…..Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-026.jpg

Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-019.jpg

 

L’exposition présente également à travers un abécédaire des images plus classiques dont certaines ont fait le tour du monde. Je pense notamment à la photographie  du peintre de la tour Eiffel publiée dans Life en 1953 et celle (ma préférée) d'une jeune femme, , une fleur à la main, face aux baïonnettes fixées au bout des fusils  des soldats de la garde nationale près du Pentagone  ,  regardant un militaire dans les yeux, pendant une marche contre la Guerre du Viêt Nam, en 1967.

Un grand merci au service culturel de la ville, au Maire-Adjoint en charge (entre autres) de la culture M. Pierre Marchadier et à notre Député-Maire M . Olivier Dosne de pouvoir permettre aux joinvillais de voyager sans bourse

délier avec l’un des photographes les plus emblématiques du 20ème siècle.

Un grand merci également à M. Marc Riboud , qui, malgré ses 88 printemps était présent au vernissage de l’exposition.

Que les enfants des écoles viennent nombreux visiter l’exposition, elle suscitera peut-être chez certains une vocation au service de l’image.

 

Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-001.jpg

 

 

Jusqu’au 6 Novembre, tous les jours de 10 à 19 heures.

(Sauf les 31 octobre et 1er Novembre)

Hôtel de Ville de Joinville-le-Pont

23 rue de Paris.

Commenter cet article

Jacques le Grand 08/10/2011 22:28


C'est vraiment une très belle exposition.
Un grand bravo aux organisateurs.


Articles récents

Hébergé par Overblog