Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

Cérémonie du souvenir samedi 9 novembre 2013 à Joinville-le-Pont, à l'occasion du 43èmè anniversaire de la disparition du Général Charles de Gaulle. Le rendez- vous est fixé à 9h15 parvis de l'Hôtel de Ville.

A l'attention des jeunes générations qui n'ont pas connu le Général de Gaulle il nous est apparu important de rappeler qui était le Général de Gaulle, ses actions, son oeuvre au service de la France.



                                                                     De Gaulle c'est l'Histoire.degaulle1.jpg

                                                                  Photo : DR

Né à Lille le 22 novembre 1890 dans une famille catholique et patriote, fils d'un professeur de lettres et d'histoire, le jeune Charles fait ses études chez les Jésuites et opte très tôt pour la carrière des armes et Saint-Cyr. Pendant la Première Guerre mondiale, il est blessé à trois reprises puis fait prisonnier lors de la bataille de Verdun, en 1916. Il sera libéré en novembre 1918. En 1921, il épouse Yvonne Vendroux avec laquelle il aura trois enfants (Philippe, Élisabeth et Anne).

Officier, il développe, à travers une série d'ouvrages, ses théories militaires sur la nécessité d'un corps de blindés et la création d'une armée de métier. En mai-juin 1940, le colonel de Gaulle prend part à la campagne de France et s'illustre à plusieurs reprises à la tête de ses chars, arrêtant notamment les Allemands à Abbeville (27-30 mai 1940). Promu général de brigade, il est nommé, le 6 juin 1940, sous-secrétaire d'Etat à la Guerre et à la Défense nationale dans le gouvernement Reynaud.

                                       

                                         L’homme du 18 juin60992_vignette_De-gaulle-radio-BBC-during-WAR.jpg

         Photo : DR

 

Alors que le maréchal Pétain se couche devant les Allemands et demande aux Français de "cesser le combat", le 17 juin, le général de Gaulle part pour Londres afin de poursuivre la guerre. Il lance le 18 juin 1940, depuis Londres, sur les ondes de la BBC, son célèbre appel, exhortant les Français à continuer le combat, qu'il termine par ces mots : "La flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas". La France libre est née. Général rebelle, il est condamné à mort par contumace en août par le régime de Vichy.

Reconnu par Churchill "chef des Français libres", de Gaulle organise des forces armées qui deviendront les Forces françaises libres (FFL), présentes sur tous les fronts aux côtés des alliés. Il parvient progressivement à rallier sous son autorité les mouvements de résistance intérieure et à imposer la légitimité de la France libre aux Alliés. Dans Paris libéré, en août 1944, le général prononce son célèbre « Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple ». Président du gouvernement provisoire, il restaure la République et pose les fondements d'une France nouvelle.

En désaccord avec les partis politiques sur la nouvelle constitution, le général de Gaulle démissionne du Gouvernement en janvier 1946. Dans son discours de Bayeux, le 16 juin, il expose un véritable projet constitutionnel avec un exécutif fort et une séparation claire des pouvoirs. Hostile à la Constitution de la IVeRépublique, ce "régime des partis", il lance un mouvement, le Rassemblement du peuple français (RPF). Malgré le succès foudroyant des débuts, le RPF décline à partir de 1953. Le général de Gaulle entame alors sa "traversée du désert". Retiré à Colombey-les-Deux-Eglises, il écrit ses Mémoires de guerre.

                       

                                  Le Président  de la Verépubliquede-gaulle.jpg

 

S'imposant comme seul recours pour régler le conflit algérien, le général de Gaulle est appelé à la tête du Gouvernement en mai 1958. Il dote  la France d'une nouvelle Constitution et devient le premier Président de la Vème République en décembre 1958. Après avoir introduit en 1962 l'élection au suffrage universel direct, il est réélu directement par les Français en 1965. Son gouvernement mène de profondes réformes qui accompagnent la prospérité économique des années 60. La France du général s'impose sur la scène internationale, imposant l'idée d'indépendance nationale dans un contexte tendu par la guerre froide et la décolonisation. Indépendance nationale que l'on retrouve au cœur de la construction européenne poursuivie par le général.

De Gaulle incarne enfin avec force le renouveau de l'amitié franco-allemande.

A l'issue de la crise de mai 1968, le général propose, en avril 1969, un référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat. Le "non" l'emporte : le général de Gaulle remet alors immédiatement sa démission et se retire définitivement de la vie politique. Le 9 novembre 1970, Charles de Gaulle s'éteint à Colombey-les-Deux-Eglises où il repose en paix pour les siècles des siècles.

Source: France.fr1-colombey-croix-de-lorraine.jpg

                         





Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog