Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

DSC02739.JPGContrairement à ce qu’affirme l’opposition, les conclusions du commissaire-enquêteur sur le projet de la ZAC des hauts de Joinville ne sont en aucun cas sévères  pour l’équipe municipale.

Il donne un avis favorable au projet qu’il considère « d’intérêt public » même si comme tous les projets « il est perfectible » c'est-à-dire qu’il peut être amélioré. Ce que la municipalité, sous l’impulsion de M. Jean-Jacques Gressier Maire-adjoint chargé de l’urbanisme et coordonnateur de l’opération s’applique à faire.

 

Les modifications demandées « bien entendues et comprises » par l’équipe municipale sont en cours de traitement….le désir des joinvillais de voir une urbanisation plus humaine dans le haut de Joinville est pris en compte. Des discussions sont en cours avec l’aménageur pour notamment réduire les hauteurs des bâtiments…( à 25 mètres au lieu de 28 mètres prévus initialement).  

 

Rappelons pour mémoire que l’équipe municipale actuelle a « sauvé » la place du  8 mai 1945, promise par l’ancien maire M. Pierre Aubry à une forte densification. Dans le projet actuel un parking souterrain est envisagé.

 

En ce qui concerne l’îlot C objet d’une polémique stérile orchestrée par l’opposition, le commissaire enquêteur demande :

Pour la parcelle du 34 rue de Paris comprenant une agence de voyage, une agence immobilière, un immeuble en R+3 plus combles, une rénovation  des bâtiments soit par les propriétaires, soit par l’aménageur.

Pour la parcelle du 36 rue de Paris comprenant la pharmacie du maire M. Dosne et un bâtiment en R + 1 , l’expropriation et la reconstruction par l’aménageur.  Toutefois, s’agissant d’une pharmacie, c'est-à-dire d’un commerce d’un type particulier dont les implantations sont réglementées, la ville transmet la demande du commissaire-enquêteur à la Préfecture du Val-de-Marne, à la DDASS et à l’ordre national des pharmaciens.

 

Mais  le coût des expropriations demandées risque de peser lourdement sur les finances communales….et cela, personne dans l’opposition n’en fait état.

 

Le projet des hauts de Joinville « contesté par personne » avance et, nous  pouvons nous en réjouir.

M. Jean-Jacques Gressier le dit « la ZAC est lancée et la volonté de donner à Joinville un centre-ville moderne, attractif et dynamique va désormais prendre forme »

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog