Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique


Le Conseil municipal se réunira en séance publique  Mardi 29 juin 2010 à 20 h 30en Mairie.

A l’ordre du jour, une vingtaine de délibérations  parmi lesquelles quatre ou cinq relatives au dossier des « Hauts de Joinville ».

Il sera également question d’approuver pour les élus la modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) relative aux zones tertiaires…..

Enfin, le conseil devra se prononcer sur la vente de parcelles sises 31 - 33 boulevard du Maréchal Leclerc.

 

Dans les questions diverses, les élus de gauche poseront trois questions dont une relative à l’ancien maire communiste  (1944-1953) M. Robert Deloche, pour lequel ils demandent que la municipalité honore la mémoire.

 

Alors on peut  poser la question : de quelle mémoire s’agit-il ?

 

S’agit-il de la mémoire de l’ancien prisonnier évadé deux fois, résistant,  libérateur  avec d’autres résistants (dont le père de M. Roger Belbéoch)   de Joinville-le-Pont. en 1944.

 

Ou bien s’agit-il de la mémoire de l’ancien apparatchik du parti communiste français et algérien, membre du cabinet  du ministre de l’agriculture  du premier gouvernement FLN algérien en 1962. Auparavant, en 1952  il avait été exclu du parti communiste français  pour « suffisance fractionnelle » et pour avoir affiché « un train de vie au dessus de ses moyens ». Déjà !

 Par ailleurs,  il avait accusé en 1937 le communiste Albert Camus d’être un vilain trotskiste, ce qui conduit à l’exclusion de l’écrivain par le parti.

 

Toutes ces informations ne sont pas le fruit de mon imagination mais publiées sur Wikipédia et par M. Willot sur son blog le 20 novembre 2009.

Commenter cet article

candidus 29/06/2010 11:28


Personne M. Guy Deloche n'a voulu salir la mémoire de votre père...Les infos publiées le sont également sur le blog de votre ami socialiste M. Willot.
Quant aux valeurs de la résistance que vous évoquez elles ne sont en aucun cas remises en cause. Pour moi -fils de résistant- ( mon père n'avait pas 20 ans quand il s'est engagé) les valeurs de la
résistance sont incarnées d'abord et avant tout par le Général de Gaulle....Les communistes - hormis quelques exceptions - sont entrés dans la danse dès la rupture du pacte Germano-Soviétique.
C'est l'histoire et il ne nous appartient pas de la refaire. Cela dit, et pour dissiper un malentendu je fais amende honorable en corrigeant les guillemets libérant ainsi votre vérité.


Guy Deloche 29/06/2010 09:48


Je trouve que l'injure anonyme n'honore pas ses auteurs.
En ces temps de remises en causes des valeurs de la résistance à l'occupant nazi, cette pratique collaborationniste ne m'étonne guère.
Chez les auteurs de ce blog, le débat politique sent mauvais.
Guy Deloche, fils de Robert Deloche militant communiste, résistant et LIBERATEUR (sans guillemets!) de Joinville le Pont.


Articles récents

Hébergé par Overblog