Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité
Joinville-le-Pont ; Retour de...Flamme !

Depuis le 11 novembre 1920, sous l'Arc de Triomphe repose le soldat inconnu , non identifié mais reconnu français. Il représente tous les soldats français morts sur les champs de bataille de la première guerre mondiale ( 14-18)

En1923, une flamme éternelle est allumée (par André Maginot, ministre de la guerre), elle est ravivée tous les jours à 18 h 30 .

Mercredi 25 octobre 2017, une délégation joinvillaise composée des membres du conseil des seniors, d'enfants du conseil municipal des jeunes (CMEJ) , des anciens combattants (Fédération Nationale André Maginot 94 GR 18) et d'élus(es) emmenée par le Maire et conseiller régional d’Île-de-France M.Olivier Dosne , a participé au ravivage de la flamme lors d'une émouvante et solennelle cérémonie orchestrée par le comité de de la flamme selon un cérémonial précis :

Défilé par trois,, porteurs de gerbes en tête, suivis des porte-drapeaux et des membres de la délégation ; disposition ordonnancée autour de la Dalle Sacrée, mise en place du drapeau de « La Flamme », du clairon et du tambour de la Garde républicaine; montée du Commissaire de la Flamme ( notamment le Colonel honoraire M. François Jacquet)et des élus accompagnée par la sonnerie « La Flamme » pour la dépose de gerbes ; ravivage (par M. le Maire accompagné de deux enfants) avec un glaive qui ouvre un peu plus la trappe de la flamme pendant que la sonnerie « Aux Morts » retentit, que les drapeaux s'inclinent et qu'une minute de silence est observée ; signature du Livre d'Or, ( M. le Maire Olivier Dosne et Mme Liliane Reuschlein conseillère municipale, déléguée aux seniors) salutations des membres présents alignés le long de la Dalle sacrée, écoute au « pied » de la Tombe de l'hymne « Honneur au Soldat Inconnu » ; raccompagnement aux chaînes par le Commissaire de service alors que la musique sonne « La Flamme »

 

Pour l'histoire :

C'est un jeune soldat de 21 ans, du 132 ème régiment d'infanterie, Auguste Thin, pupille de la nation qui fut chargé de désigner parmi les 8 cercueils présentés de « soldats morts pour la France » le soldat inconnu qui allait reposer sous l'Arc de Triomphe.

Il explique son choix en ces termes : « Il me vint une pensée simple. J'appartiens au 6ème corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c'est également le chiffre 6 que je retiens. Ma décision est prise : ce sera le 6e cercueil que je rencontrerai. »

A l'issue de la cérémonie, Olivier Dosne à remis la médaille de la ville « gravée » à Michel Talon, dernier vivant de la bataille du Pont de Joinville en Août 1944.

Un grand merci au conseil des seniors à l'initiative du projet et au colonel honoraire François Jacquet , membre du comité de la flamme du souvenir, d'avoir mis en place cette sortie.

 

Reportage texte et photos : Dan Tudeau pour Candidus.

 

Source : Wikipédia.

La flamme jaillit d'une gueule de canon pris à l'ennemi.
La flamme jaillit d'une gueule de canon pris à l'ennemi.

La flamme jaillit d'une gueule de canon pris à l'ennemi.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Culture-événement
Joinville-le-pont: Prix Cinélect 2017  remis à Négar DJAVADI pour "  Désorientale " .

Le 31 ème prix Cinélect a été remis samedi 7 octobre 2017 à Négar DJAVADI pour son premier roman «  Désorientale » paru aux éditions Liana Levi.

Cette cérémonie s'est déroulée en mairie, salle de l'horloge en présence de M. Pierre Marchadier Maire-Adjoint chargé – entre autres – de la culture. Il était entouré des membres du jury, de Mme Calbé directrice de la bibliothèque et de Mme Sandrine Thévenet des éditions Liana Levi.

Pour l'histoire, rappelons que le prix Cinélect , créé en 1987, s'inspire du passé cinématographique de Joinville-le-Pont. Ce prix récompense un premier roman de langue française paru dans l'année, dont le sujet pourrait être adapté au cinéma.

« Désorientale » est un roman sur l'Iran d'hier et la France d'aujourd'hui. « Une fresque flamboyante sur la mémoire et l'identité ». Et comme l'a dit je ne sais plus qui : " Un premier roman autobiographique, brillant et insolent, qui parle de l'identité et des réalités de l'exil politique

On aime ou pas !

Joinville-le-pont: Prix Cinélect 2017  remis à Négar DJAVADI pour "  Désorientale " .

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Val-de-Marne
"Guerre et Paix" une statue en bronze que l'on peut voir à Noiseau (Val de Marne) (archives 1988)

Maire de Bry sur Marne pendant 24 ans, ( 1965 – 1989 ) , conseiller général du Val de Marne pendant 12 ans ( 1982 – 1994) M. Étienne Audfray s'est éteint jeudi 5 octobre2017 . Il avait 95 ans.

Homme de caractère, fidèle à ses convictions humanistes , ce natif de Combrée dans le Maine et Loire formait avec feu Alain Poher l'armature du centre dans le val de Marne . Il était devenu le patron du CDS (centre des démocrates sociaux) puis de l'UDF dans notre département.

Chaleureux , ouvert et disponible il était très apprécié de ses administrés. Il a su préserver sa commune des appétits féroces des promoteurs , pour lui conserver sa spécificité de commune où il fait bon vivre.

Parallèlement à sa carrière politique, Étienne Audfray s'adonnait en toute liberté à la sculpture. Ancien élève de l'académie de la place des Vosges , cet admirateur d'Antoine Bourdel , de François Pompon ou encore de Zadkin consacrait une bonne partie de ses loisirs à modeler bustes et figures féminines dans la pure tradition figurative classique. dans son atelier de Bry sur Marne. C'est ainsi qu'il a pu réaliser pour son plaisir et celui des particuliers ou des collectivités locales des œuvres uniques en bronze , comme par exemple «  La Tortue »    installée dans le parc du château des Tourelles au Plessis-Trévise, ou «  Guerre et Paix «  à Noiseau, « La Fontaine de l'Aurore » commandée par l'établissement public de Marne la Vallée etc.....Il disait «  pour être un bon sculpteur , il faut d'abord être un bon dessinateur et bien connaître l'anatomie et les proportions du corps humain » Et il pratiquait le dessin avec aisance et talent.

Sociétaire du salon des artistes français ; Étienne Audfray était Chevalier dans l'ordre national du mérite et Président jusqu'en 2004 de la société nationale des Beaux-Arts.

En 1974, il créait le salon des animaliers à Bry sur Marne (Hôtel de Malestroit) . Il en assura la présidence pendant 26 ans.

Ses obsèques se sont déroulées mardi dernier en présence de nombreuses personnalités du département.

Adieu Monsieur le Maire, Adieu l'artiste !

 

Dan Tudeau (avec mms) pour Candidus

Photos Dan Tudeau (archives personnelles)

 

 

Ancien maire de Bry-sur-Marne, sculpteur émérite, Etienne AUDFRAY est décédé .

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog