Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

Le conseil municipal se réunira en séance publique mardi 3 décembre 2013 à 20 h 30 en mairie.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Annoncé jeudi dernier lors d'une conviviale soirée UMP autour du « beaujolais nouveau », le maire sortant, Olivier Dosne candidat pour un nouveau mandat conduira une liste de « rassemblement de la droite républicaine et du centre » pour les élections municipales de Mars 2014. Autre nouvelle annoncée, mais c'est un secret de polichinelle, Areski Oudjebour (MoDem - UDI) , actuellement conseiller municipal d'opposition (liste Aubry) rejoint l'équipe Dosne pour contribuer « à faire avancer Joinville » dans la direction du progrès et du modernisme.

oudjebour.jpg                                               Areski Oudjebour Photo: DR

Impliqué dans la vie municipale depuis une dizaine d'année , Areski Oudjebour est un homme de terrain connu et apprécié des joinvillais. Au premier tour des élections municipales de 2008 ,il avait obtenu sur la liste Mercier 17 % des voix, avant de fusionner au second tour avec la liste Aubry.(29,14 % des voix)

Du côté de la gauche en revanche, c'est le calme plat. Sur sa page facebook Jean-François Clair – contesté par un bon nombre de sympathisants et même des militants socialistes – a annoncé que la liste d'union de la gauche – et de l'extrême-gauche - composée pour les municipales aurait été validée par les militants socialistes.

Mais on ne dit pas si les communistes et les bobos-libertaires sont satisfaits de la « tambouille » socialiste.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

enfant-par-la-main.jpgDans le cadre de la Journée Internationale des Droits de l'Enfant qui aura lieu mercredi 20 Novembre . La Délégation 94 de l'association humanitaire « Un enfant par la main » sera présente toute la semaine jusqu’au 23 novembre 2013 dans le hall de la Mairie de Joinville Le Pont pour sensibiliser la population sur les droits des enfants .

Actuellement, l'association se mobilise en direction des Philippines pour venir en aide aux victimes du typhon Haiyan .

Par ailleurs, l'association remercie le maire de Joinville-le-Pont M. Olivier Dosne, premier maire du Val-de-Marne signataire de leur pétition contre l'exploitation et les violences faites aux enfants de part le monde.

Pour information :

 Un Enfant Par La Main » en chiffres, c'est :

35 000 enfants et familles soutenus.

7 000 parrains, marraines et donateurs en France.

15 pays bénéficiaires.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

Pour pouvoir voter à Joinville-le-Pont lors des prochaines élections municipales (les 23 et 30 mars 2014), pensez à vous inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2013. Les inscriptions se font directement en Mairie ou par courrier. Les inscriptions en ligne sont également possibles sur

mon.service-public.fr. Joinville-le-Pont est partenaire du dispositif.

Trois documents sont à fournir : Un formulaire d'inscription, une pièce d'identité et un justificatif de domicile.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

 specialites-francaises.jpgC'est une tradition à Joinville-le-Pont, Le salon des gourmets ouvrira ses portes ce week-end à l'Hôtel de Ville . A l'approche des fêtes de fin d'année une quarantaine d'exposants proposeront leurs spécialités régionales et durant ces deux jours, des ateliers culinaires seront proposés aux visiteurs.

Un espace détente et restauration dans l'esprit du « bistrot parisien » sera installé, où vous serez invités à la dégustation des meilleurs cafés du monde.

Les enfants seront également à la fête avec des représentations de Guignol et la découverte d'animaux , chèvres et moutons de la petite bergerie. Ils pourront également participer à des ateliers culinaires et même fabriquer du beurre.

 

AU PROGRAMME / Samedi 16 & dimanche 17

10h - 11h

Jeu Loto des saveurs spécial enfants

10h - 15h

Dégustation de grands crus de café

11h - 11h45

Théâtre de marionnettes Guignol

11h - 12h

Atelier culinaire sucré/salé

14h - 15h

Jeu Loto des saveurs spécial enfants

15h - 16h

Atelier créatif maquillage (produit biologique)

15h30 - 16h15

Théâtre de marionnettes Guignol

16h - 17h

Jeu Loto des saveurs spécial enfants

16h - 17h

Atelier culinaire sucré/salé

17h - 17h45

Théâtre de marionnettes Guignol

17h30-18h30

Atelier découverte et création de parfum



Salon des Gourmets
Samedi 16 et dimanche 17 novembre – 10h-19h
Hôtel de ville, 23 rue de Paris. 94340 Joinville-le-Pont
Entrée libre
Renseignements : Service attractivité du territoire – 01 49 76 60 67








Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

23 Maires du Val de Marne dont le Maire de Joinville-le-Pont M. Olivier Dosne ont demandé mercredi 13 novembre 2013 au premier ministre de « suspendre la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires » imposée arbitrairement par le gouvernement. Ils mettent en avant son financement trop lourd pour les communes. « Nous n'avons pas les moyens de faire fonctionner la réforme à la satisfaction des parents et des enfants qui attendent des activités diverses, variées, et gratuites ». sic.

Ils sont donc déterminés à ne pas mettre en œuvre cette réforme dans les conditions actuelles à la rentrée 2014 et demandent au Premier ministre de « compenser à l'euro près et de façon pérenne toutes les dépenses dont l’État, au travers de cette réforme, se décharge sur les communes ».

ils demandent par ailleurs l'ouverture d'une "réelle concertation avec l'Association des maires de France" dont le 96ème congrès se tiendra du 18 au 21 novembre à Paris Porte de Versailles.

                                                                    Occupation pacifique

De son côté, la Fédération des parents d'élèves PEEP du Val de Marne appelle à une « occupation pacifique » des bureaux des directeurs d'écoles ce vendredi 15 novembre 2013 pour réclamer la suspension de la réforme Peillon.

Dans un communiqué, la PEEP demande à ce que l'on commence réellement à s'attaquer aux causes de l'échec scolaire « qui ne découlent en aucun cas des rythmes scolaires ».

La voix des mécontents se fait entendre. Une majorité de Français (54 %) estime que le gouvernement devrait abandonner la réforme des rythmes scolaires, proportion qui monte à 65 % chez les parents d'enfants scolarisés en primaire, selon un sondage CSA pour BFM TV , rendu public jeudi 14 novembre.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

02-IMG_6415.JPGCommémorer le 11 novembre 1918, c'est accomplir un devoir de mémoire, au delà des clivages politiques, vis à vis de tous ceux qui nous ont légué les valeurs de courage pour la défense de la nation et de la démocratie.

 

07-IMG_6388.JPGLe 11 novembre 1918 à onze heures du matin, le clairon sonne le « cessez le feu ». Après un cauchemar de plus de quatre ans, c'était la fin de la guerre, c'était la victoire. A Paris, dans toutes les villes et les bourgades de France l'enthousiasme fut du délire. Les gens s'embrassaient dans les rues, on acclamait les soldats alliés, on chantait la Marseillaise. Dans les tranchées on se congratulait , on pleurait de joie et de rage, on pensait que cette guerre était la « Der des der ».

La guerre avait coûté à la France un million et demi de jeunes vies humaines et plus de quatre millions de blessés et de malades qui allaient rester infirmes toute leur vie.

C'est de tous ces sacrifices qu'était sortie une victoire chèrement payée. La guerre 14-18 fut une énorme boucherie, un cataclysme personnel pour les huit millions d'hommes mobilisés dans la fleur de l'âge.

En ce lundi 11 novembre 2013 par une belle matinée ensoleillée, à Joinville-le-Pont on s'est souvenu.

 

05-IMG_6390.JPGA l'occasion d'une cérémonie organisée par la municipalité en présence des élus, des anciens combattants , des autorités civiles et militaires, de la population et des enfants du collège Charcot accompagnés de leur professeur d'histoire, un hommage a été rendu aux millions de « poilus » qui ont donné leur sang pour la patrie. Mais aussi aux morts de toutes les guerres.

 

 

03-IMG_6399.JPGAprès une halte sur le pont de Joinville pour un dépôt de gerbes en hommage aux « libérateurs » de la seconde guerre mondiale, le cortège s'est rendu cité du cinéma où, en présence du propriétaire des lieux M Gildas Golvet et du Maire M. Olivier Dosne une gerbe de fleurs a été déposée au pied de la stèle érigée à la mémoire des collaborateurs de la société Pathé-cinéma morts pour la France lors de la Grande-Guerre.

Le cortège a poursuivi son chemin de la mémoire jusqu'au cimetière pour un hommage solennel aux 367 joinvillais morts pour la France (dont les noms sont inscrits sur le monument aux morts), et pour déposer une gerbe au carré militaire des soldats canadiens , nos alliés.

 

 

04-IMG_6393.JPGLa cérémonie s'est terminée en Mairie, où M. jean-Jacques Gressier Maire-Adjoint chargé des anciens combattants a lu le message du ministre des anciens combattants , M.Kader Arif.

 

1-IMG_6434.JPGLe Député de la circonscription M. Michel Herbillon a participé à la cérémonie en Mairie. 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

1-img038.jpg

                         Photo : collection privée

Lundi 11 novembre 2013 cérémonie commémorative du 95 ème anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918.

Au programme :

Rassemblement sur le parvis de l'Hôtel de Ville à 10h30

Départ en cortège pour le cimetière communal

Arrêts au pont de Joinville et cité du cinéma

Réception dans les salons de l'Hôtel de Ville à l'issue de la cérémonie.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

1-IMG_6380.JPGJoinville a rendu hommage au Général de Gaulle  samedi 9 novembre 2013.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence des élus, des représentants des anciens combattants, de la garde républicaine et de la population parvis de l'Hôtel de Ville devant la statue de l'homme du 18 juin 1940, décédé il y a 43 ans. (Merci à notre ami Dan pour les photos)5-DSC01558.JPG3-DSC01560-copie-1.JPG

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

Cérémonie du souvenir samedi 9 novembre 2013 à Joinville-le-Pont, à l'occasion du 43èmè anniversaire de la disparition du Général Charles de Gaulle. Le rendez- vous est fixé à 9h15 parvis de l'Hôtel de Ville.

A l'attention des jeunes générations qui n'ont pas connu le Général de Gaulle il nous est apparu important de rappeler qui était le Général de Gaulle, ses actions, son oeuvre au service de la France.



                                                                     De Gaulle c'est l'Histoire.degaulle1.jpg

                                                                  Photo : DR

Né à Lille le 22 novembre 1890 dans une famille catholique et patriote, fils d'un professeur de lettres et d'histoire, le jeune Charles fait ses études chez les Jésuites et opte très tôt pour la carrière des armes et Saint-Cyr. Pendant la Première Guerre mondiale, il est blessé à trois reprises puis fait prisonnier lors de la bataille de Verdun, en 1916. Il sera libéré en novembre 1918. En 1921, il épouse Yvonne Vendroux avec laquelle il aura trois enfants (Philippe, Élisabeth et Anne).

Officier, il développe, à travers une série d'ouvrages, ses théories militaires sur la nécessité d'un corps de blindés et la création d'une armée de métier. En mai-juin 1940, le colonel de Gaulle prend part à la campagne de France et s'illustre à plusieurs reprises à la tête de ses chars, arrêtant notamment les Allemands à Abbeville (27-30 mai 1940). Promu général de brigade, il est nommé, le 6 juin 1940, sous-secrétaire d'Etat à la Guerre et à la Défense nationale dans le gouvernement Reynaud.

                                       

                                         L’homme du 18 juin60992_vignette_De-gaulle-radio-BBC-during-WAR.jpg

         Photo : DR

 

Alors que le maréchal Pétain se couche devant les Allemands et demande aux Français de "cesser le combat", le 17 juin, le général de Gaulle part pour Londres afin de poursuivre la guerre. Il lance le 18 juin 1940, depuis Londres, sur les ondes de la BBC, son célèbre appel, exhortant les Français à continuer le combat, qu'il termine par ces mots : "La flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas". La France libre est née. Général rebelle, il est condamné à mort par contumace en août par le régime de Vichy.

Reconnu par Churchill "chef des Français libres", de Gaulle organise des forces armées qui deviendront les Forces françaises libres (FFL), présentes sur tous les fronts aux côtés des alliés. Il parvient progressivement à rallier sous son autorité les mouvements de résistance intérieure et à imposer la légitimité de la France libre aux Alliés. Dans Paris libéré, en août 1944, le général prononce son célèbre « Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple ». Président du gouvernement provisoire, il restaure la République et pose les fondements d'une France nouvelle.

En désaccord avec les partis politiques sur la nouvelle constitution, le général de Gaulle démissionne du Gouvernement en janvier 1946. Dans son discours de Bayeux, le 16 juin, il expose un véritable projet constitutionnel avec un exécutif fort et une séparation claire des pouvoirs. Hostile à la Constitution de la IVeRépublique, ce "régime des partis", il lance un mouvement, le Rassemblement du peuple français (RPF). Malgré le succès foudroyant des débuts, le RPF décline à partir de 1953. Le général de Gaulle entame alors sa "traversée du désert". Retiré à Colombey-les-Deux-Eglises, il écrit ses Mémoires de guerre.

                       

                                  Le Président  de la Verépubliquede-gaulle.jpg

 

S'imposant comme seul recours pour régler le conflit algérien, le général de Gaulle est appelé à la tête du Gouvernement en mai 1958. Il dote  la France d'une nouvelle Constitution et devient le premier Président de la Vème République en décembre 1958. Après avoir introduit en 1962 l'élection au suffrage universel direct, il est réélu directement par les Français en 1965. Son gouvernement mène de profondes réformes qui accompagnent la prospérité économique des années 60. La France du général s'impose sur la scène internationale, imposant l'idée d'indépendance nationale dans un contexte tendu par la guerre froide et la décolonisation. Indépendance nationale que l'on retrouve au cœur de la construction européenne poursuivie par le général.

De Gaulle incarne enfin avec force le renouveau de l'amitié franco-allemande.

A l'issue de la crise de mai 1968, le général propose, en avril 1969, un référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat. Le "non" l'emporte : le général de Gaulle remet alors immédiatement sa démission et se retire définitivement de la vie politique. Le 9 novembre 1970, Charles de Gaulle s'éteint à Colombey-les-Deux-Eglises où il repose en paix pour les siècles des siècles.

Source: France.fr1-colombey-croix-de-lorraine.jpg

                         





Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog