Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

Divers-028.jpgLa période de la Toussaint reste pour beaucoup de familles l’occasion  d’aller  se recueillir et de fleurir  les tombes de leurs chers disparus. C’est dans notre pays une tradition bien ancrée, cela concerne aussi bien  « ceux qui croient au ciel que ceux qui n’y croient pas » ….pour paraphraser un poète disparu .Aragon pour ne point le nommer !

En ce 1er novembre. L’Eglise catholique commémore en ce jour tous ceux, connus et inconnus et en particulier ses martyrs (es), qui jouissent à présent dans le ciel de la vision béatifique de Dieu. C'est-à-dire, tous ceux qui ont atteint la plénitude céleste, et, pour un catholique «  La Toussaint, c’est la vie, la vie éternelle ».mais Dieu seul est un Saint.

 

Cependant, la commémoration des défunts est fixée au 2 novembre qui reste sur notre calendrier le jour de la « fête des morts ».Divers-024.jpg

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Val-de-Marne

img022.jpgL’ancien président RPR de la Région Ile-de-France M. Michel Giraud, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l'âge de 82 ans.. Maire du Perreux sur Marne de 1971 à 1992 ; Conseiller général,  Sénateur du Val-de-Marne de 1977 à 1988, Député de 1988 à 1993 (5èmè circonscription du Val-de-Marne ) et de 1997 à 2002 ( 6ème circonscription du Val-de-Marne, à la suite du décès de Robert André Vivien). Il fut également  Ministre du Travail sous le gouvernement d’Edouard Balladur de 1993 à 1995.et Président de l’association des maires de France pendant de longues années.

 

Né à Pontoise le 14 juillet 1929, professeur de lettres de formation, Michel Giraud avait connu la réussite dans l'industrie du bois exotique et dans l’animation du chant choral avec la chorale « Vent-d’Est » qu’il avait créée avant de commencer une carrière politique dans le Val-de-Marne. Pragmatique, dynamique et créatif, il avait été repéré par le Député-Maire de Nogent sur Marne et ancien Ministre Roland Nungesser, lui aussi décédé cette année au mois de mars.



Elu dès 1976 à la tête de l'Ile-de-France  dont il est un des « pères fondateurs », il a présidé la région  pendant dix huit ans, (de 1976 à 1988 et de 1992 à 1998). Rattrapé par les affaires,  il sera condamné en 2005, à quatre ans de prison avec sursis et 80.000 euros d'amende  dans le dossier des marchés publics des lycées d'Ile-de-France. Il renoncera à faire appel.

Se souvenant qu’il fut professeur  de lettres, il commit quelques ouvrages, dont :

Nous tous, la France en 1983, Raconte-moi, Marianne en 1984, Eclats de vie (2001) Rebondir en 2002 et Notre Ile-de-France en 1985 (Lattès) dans lequel , mais qui mieux que lui pouvait le narrer, il explique comment et après quelles péripéties, la région parisienne est devenue  la « Région d’Ile de France » région capitale et ses habitants des « franciliens ».


Il dirigeait depuis 1998 la fondation de « la deuxième chance » reconnue d’utilité publique, créée à l’initiative de Vincent Bolloré.

Merci à Dan Tudeau pour la photo. Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

 

 

Ce qui est flagrant chez les socialistes,(généralisation intentionnelle ), c’est, cette propension à sous-estimer voire à railler tous ceux qui n’abondent pas dans leur sens. Notre cher ami Eustache, à l’instar de son ami Benoît Willot n’échappe pas à la règle.

Dans son dernier billet ; il fait une analyse embrouillée de mon dernier article au titre provocateur  : «  la délation, signe extérieur du socialisme » dans lequel il mélange tout, pour se victimiser. . Technique bien connue, qui n’impressionne personne, et qui confirme pour un vieux routier de la science politique , qu’il appartient bien à cette famille politique qui manipule, tord et déforme l’information pour la rendre compatible avec son idéologie.Mais, a-t'il seulement tout compris ?

Je pourrais, paragraphe par paragraphe le mettre face à son incurie ordinaire dans la lecture de mon billet, à ses contradictions ; mais sérieusement je ne vais quand même pas m’abaisser à une analyse clinique ; une explication de texte qui lui donnerait de l’importance ; encore du bla bla comme aurait pu dire le Dr Destouches (Louis-Ferdinand… bien sûr)

Et puisque ce monsieur s’autorise en bon moraliste socialiste de me donner un conseil….ne souhaitant pas être en reste ; je vais à mon tour, pour conclure,  lui rendre la pareille….amicalement bien entendu.

Si, pour vous camarade « blogger politique n’est pas un hobby de tout repos (…) » c’est, ce que vous écrivez sur votre page facebook publique, alors, bloggez soft, je ne sais pas moi…..publiez des articles sur la gastronomie …..sur la qualité des vins de France…..sur les rencontres ferroviaires ou sur la meilleure façon de jouer du pipeau. ! Les sujets ne manquent pas et avec le talent de plume qui est le vôtre vous obtiendrez je n’en doute pas, un franc succès.

Sans rancune !

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Le site Joinville et cætera d’un certain Eustache, se serait-il spécialisé dans la sycophanterie, c’est-à-dire plus vulgairement dans l’art de la délation.

Dans un « post » publié au lendemain des élections primaires socialistes (1er tour), il dénonce sans retenue la participation au scrutin de trois citoyens non socialistes mais libres et ouverts d’esprit , en faisant en sorte qu’ils soient reconnus par le plus grand nombre pour mieux, on peut le supputer, les faire passer pour des traites ou les accuser d'avoir voulu fausser les résultats des éléctions. Allez savoir !

Notre député-maire M. Olivier Dosne a  bien évidemment réagi avec justesse en dénonçant ces pratiques « staliniennes (NDLR) » contraires à la morale et à l’éthique dans une démocratie.

Quant à nous, nous pensons, contrairement à ce qu’affirme le sieur Eustache sur son blog que son billet n’est pas le témoignage d’un citoyen qui informe mais bel et bien une dénonciation  honteuse et méprisable.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique
  Selon les estimations à 23 heures ce dimanche 16 octobre, 2,3 millions de français ont voté.
Avec 57 % des voix, Hollande est vainqueur. Alors, méfions nous de ceux qui veulent faire notre bonheur et qui veulent offrir à notre jeunesse "une vie meilleure".....avec des promesses, rien que des promesses.



Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

Prix-cinelect-2011.-020.jpgLe 25ème  Prix Cinélect  2011 « Dorothée Théron »  a été remis samedi 15 octobre au savoyard Lionel Salaün pour son premier roman « Le retour de Jim Lamar » paru aux éditions Liana Levi.

Prix-cinelect-2011.-005.jpgCet événement s’est déroulé en la bibliothèque municipale en présence des membres du jury, en majorité des femmes, d’élus (es) dont M. Pierre Marchadier Maire-Adjoint chargé de la culture,de lecteurs assidus , du personnel  de la bibliothèque «  Aragon ». et, bien sûr du Lauréat Lionel  Salaün et du sculpteur joinvillais Jacques Chauvenet , créateur du trophée en  bronze offert et intitulé « le songe ».

 

« Créé en 1987, le prix Cinélect  s’inspire de l’histoire cinématographique de Joinville-le-Pont. Il récompense un premier roman de langue française paru dans l’année dont la qualité littéraire, le sujet et l’originalité pourraient servir de ligne directrice à un scénario de film » a rappelé M. Marchadier non sans avoir brossé le portrait de l’auteur et félicité les membres du jury pour leur choix, et le sculpteur pour sa contribution inspirée.

Depuis 1987, quatre romans primés ont inspiré le cinéma. …..dont en 2009 « Joueuse » de Caroline Bottaro tiré du roman de Bertina Henrichs, « La joueuse d’échecs » (Ed. Liana Levi) primé en 2006.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.

(.............); on est d'accord...(..........), on est d'accord....(............), on est d'accord, mais je vote contre ou je m'abstiens.

 

Qui suis-je ?????

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Dimanche, deuxième tour des primaires du PS;

 

Da, quæsumus, Domine, populo tuo diabolica vitare contagia : et te solum Deum pura mente sectari. Per Dominum

 

Seigneur, nous vous en prions, donnez à votre peuple la grâce d’éviter l’influence du diable....................

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Selon une étude réalisée récemment et publiée en juillet 2011 par le centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (CROCIS) la reprise progressive de l’économie val de marnaise observée en 2010 s’est poursuivie lentement mais sûrement au 1er trimestre 2011, malgré un contexte économique défavorable 

3262 entreprises ont été créées dans le Val-de-marne au 1er trimestre 2011.

Quant au taux de chômage,  il s’est stabilisé à 8 %, (inférieur au taux francilien qui est de 8,2%.) et les défaillances d’entreprises ont diminué de 23,7 % ( 219 contre 287 )

 

A Joinville le Pont, selon M. Willot « grand spécialiste » socialiste des problèmes économiques et de l’emploi, le chômage aurait augmenté de 9,7 % entre juin 2010 et 2011, alors qu’il aurait augmenté de 4,3 % dans l’ensemble du département . La situation à Joinville serait donc selon lui catastrophique avec, toutes catégories confondues (jeunes, moins jeunes, seniors, longues durées etc…) 1 136 demandeurs inscrits au pôle emploi de Nogent-sur-Marne ;

Nous ne savons pas si ces chiffres sont exacts, nous ne savons pas non plus si ces chiffres concernent seulement Joinville, s’il s’agit de joinvillais ? Cela, il ne le précise pas !

Comme c’est un spécialiste il fait même des comparaisons avec des villes voisines sans expliquer à ses lecteurs  que toute comparaison  est grotesque, à fortiori lorsqu’il s’agit de comparer  une quantité de sans emploi  dans des villes qui n’ont pas le même nombre d’habitants……et la même couleur politique.

Evidemment, il fallait s’y attendre, même si ce n’est pas explicitement dit,  la majorité municipale- c'est-à-dire Olivier Dosne dans son esprit-  serait  responsable de cette situation. Pensez donc, il a laissé s’éteindre l’activité cinématographique et de jeux vidéo, il n’a rien fait pour retenir l’entreprise Logo (lunetterie), et ne peut qu’assister à la disparition d’une guinguette, le Petit Robinson .Comment peut-on faire croire cela aux joinvillais ! En quoi le député-Maire de Joinville -le-Pont serait-il responsable de la situation conjoncturelle de ces entreprises de droit privé. ?

Vouloir implicitement faire croire aux joinvillais que la majorité municipale ne fait rien pour l’emploi et les demandeurs d’emploi  à Joinville relève de la mauvaise foi et de la désinformation…..Il suffit de lire régulièrement le magazine municipal pour s’enquérir des actions engagées par la municipalité en direction des demandeurs d’emploi…de tous les demandeurs d’emploi…..c’est valable également pour M. Willot.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Photographie

Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-056.jpgLa photographie, c’est comme la vie. D’un côté il y a l’ombre de l’autre la lumière .La lumière c’est pour le sujet photographié, l’ombre ou la pénombre  c’est pour le photographe, Mais il est des moments dans une vie où l’ombre devient lumière, Il en est de même pour le photographe qui de l’ombre, est projeté dans la lumière.

Ce que nous propose la ville de Joinville le Pont, c’est un éclairage plein pot sur le photographe «  globe-trotter » Marc Riboud et sur son œuvre qui nous réconcilie avec le photojournalisme, expression de manipulation tant décrié ; « Riboud ne traduit pas la misère par une dramaturgie grandiloquente, mais accède à une sensibilité plus sophistiquée, une vision émouvante jusque dans le détail » En un mot, Riboud est un artiste qui a mis tout son talent, son coeur et sa générosité au service de la photographie qui n’était pas considérée jusqu’à seulement quelques années,  comme un art.

L’exposition présentée aux cimaises de la salle des fêtes de l’hôtel de Ville jusqu’au 6 Novembre  retrace l’itinéraire d’un regard toujours en éveil  et nous invite au voyage en noir et blanc « vers l’orient » en parcourant l’Inde, le Viêt Nam, l’Afghanistan, la Turquie, la Chine et même Cuba…..Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-026.jpg

Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-019.jpg

 

L’exposition présente également à travers un abécédaire des images plus classiques dont certaines ont fait le tour du monde. Je pense notamment à la photographie  du peintre de la tour Eiffel publiée dans Life en 1953 et celle (ma préférée) d'une jeune femme, , une fleur à la main, face aux baïonnettes fixées au bout des fusils  des soldats de la garde nationale près du Pentagone  ,  regardant un militaire dans les yeux, pendant une marche contre la Guerre du Viêt Nam, en 1967.

Un grand merci au service culturel de la ville, au Maire-Adjoint en charge (entre autres) de la culture M. Pierre Marchadier et à notre Député-Maire M . Olivier Dosne de pouvoir permettre aux joinvillais de voyager sans bourse

délier avec l’un des photographes les plus emblématiques du 20ème siècle.

Un grand merci également à M. Marc Riboud , qui, malgré ses 88 printemps était présent au vernissage de l’exposition.

Que les enfants des écoles viennent nombreux visiter l’exposition, elle suscitera peut-être chez certains une vocation au service de l’image.

 

Inaug-marc-Riboud-et-fete-gardiens-H-P-001.jpg

 

 

Jusqu’au 6 Novembre, tous les jours de 10 à 19 heures.

(Sauf les 31 octobre et 1er Novembre)

Hôtel de Ville de Joinville-le-Pont

23 rue de Paris.

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog