Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

Dans son édition du 20 avril dernier, le Parisien Val-de-Marne note que 60 % des villes du département ont voté des hausses de leurs taux d’imposition. Soit 28 communes sur 47.

Toutefois nous dit-on, les parts communales de la taxe d’habitation et du foncier bâti augmentent de 1,24 % et 1, 27 %. Ce qui fait dire au journaliste que les hausses sont plutôt modérées.

La  palme de l’augmentation revient au  Plessis-Trévise, ville gérée par le sénateur-maire M. Jean-Jacques Jégou par ailleurs patron du MoDem dans le Val-de-Marne. (+ 6,94 % de la taxe d’habitation et + 7,09 % pour le foncier bâti).

 

Quatre autres villes dépassent les 4 % d’augmentation : Noiseau (PS), Chevilly-Larue (PC), La Queue-en-Brie (PC) et Charenton –le-Pont (UMP).

 

Quant à Joinville-le-Pont, les taux d’imposition votés par le conseil municipal le 30 mars dernier sont majorés de 1, 57 % pour la taxe d’habitation et de 1, 62 % pour le foncier bâti. A cela, comme dans toutes les communes il faut ajouter 1,2 % de majoration des bases décidée par l’Etat et 4 % d’augmentation de la taxe d’habitation votée par le conseil général Socialo-communiste.

 

L’opposition à Joinville n’a pas manqué de dénoncer ces hausses d’impôts en s’appuyant notamment avec insistance sur le « programme municipal » du maire qui selon M. Willot, mais sans en apporter la preuve, « promettait de ne pas augmenter les impôts locaux »…Une des fantaisies de M. Willot est également de faire porter  au maire M. Dosne la responsabilité de la majoration des bases alors que cette majoration est du fait de l’Etat.

 

Je n’ai pas pour ma part le souvenir d’une promesse portant sur la suppression des augmentations des taux d’imposition. En revanche, je constate une diminution des hausses par rapport à 2009( + 4,6 %)…malgré une baisse des aides de l’Etat et les travaux d’entretien qu’il fallut faire dans les écoles, la mairie, la voirie etc…..l’ancienne municipalité n’ayant rien fait dans ce domaine.

 

En comparaison avec certaines villes de gauche comme de droite, je pense que Joinville s’en tire plutôt bien dans le hit-parade des augmentations des taux d’imposition. Mais il est vrai que je ne suis pas un spécialiste de fiscalité locale.

 

Ah, J’oubliais !!…. M. Oudjebour pense t-il , comme il le dit pour Joinville, que la hausse des taux d’imposition  votée au Plessis-Trévise pèse lourdement sur le budget des  classes moyennes en cette période de crise économique.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

Dimanche 25 avril 2010 journée nationale de la déportation

 

 Une cérémonie aura lieu à Joinville à 10 h 30 au cimetière communal.

La loi du 14 avril 1954 votée à l’unanimité par le parlement fait du dernier dimanche du mois d’avril une journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation  de la seconde guerre mondiale…..

 

La déportation…..L’impensable horreur avec l’extermination systématique de millions d’hommes, de femmes et d’enfants. L’Allemagne hitlérienne, ses territoires occupés et annexes sont  parsemés de camps de la mort : Mauthausen, Dachau, Buchenwald, Neuengamme, Sobibor, Flossenbürg, Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück, Bergen-Belsen, Le Struthof en Alsace, etc.…et leurs innombrables commandos.

 

Dans ces lieux maudits, les nazis massacreront des millions d’êtres humains de toutes races, de toutes origines de toutes religions mais surtout et systématiquement les juifs parce qu’ils étaient juifs tout simplement….Un génocide sans précédent dans l’histoire de l’humanité…..

 

Puissent les hommes s’en souvenir et condamner toute forme de totalitarisme.

 

Selon les chiffres du ministère de la défense, le nombre de déportés de France  dans les camps de concentration ou d’extermination nazis au cours de la seconde guerre mondiale est estimé à plus de 150.000  personnes dont, 80.000 victimes de mesures de répression ( politiques et résistants) et 75.000 juifs, victimes des mesures de persécution touchant également les Tsiganes. Au total plus de 100.000 déportés partis de France ne reviendront jamais.

 

Avec la libération des camps, puis le retour des survivants, hagards, émaciés, fiévreux, couverts de boutons et de plaies ouvertes, souffrant de dysenterie, de tuberculose, de gale…..le monde entier fut bien obligé de voir la réalité en face, l’ampleur de la déportation et de son horreur.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

« Joinville magazine », autrement dit le bulletin municipal de Joinville-le-Pont a été récemment primé par l’association des maires d’Ile-de-France au grand prix de la presse municipale……

Pour le maire M. Olivier Dosne « c’est une récompense méritée pour une équipe jeune et dynamique qui reflète la volonté de l’ensemble de l’équipe municipale de moderniser et améliorer les services d’une ville créative » (sic).

90 communes participaient à cette « compétition ».

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Patrimoine

Si l’église Saint-Charles est dans sa 150 ème année d’existence, l’église Sainte-Anne de Polangis est entrée dans son siècle.

En voici l’histoire non exhaustive…d’après un travail de mémoire.

 

D’après les archives, le démarrage des travaux de la chapelle transformée en église au 64 de DSC02843.JPGl’avenue Oudinot, aurait eu lieu au cours de l’année 1908. Il fallait en effet nous dit-on « construire une église de l’autre côté de la marne où de nombreuses brebis (égarées) vivent dans l’ignorance de Dieu ».

Au départ, l’humble « chapelle des usines » c’est ainsi qu’on l’appelait à Polangis se transforma sous la houlette de l’abbé Seneuze premier curé de la paroisse. Son premier travail  fut de pousser les murs…..

Les transformations diligentées par l’architecte de l’entreprise Bureau installée à l’époque 4 avenue du château à Joinville-le-Pont ont permis d’agrandir la chapelle en ajoutant un bas-côté à droite et à gauche du bâtiment existant.

En novembre 1909, une niche est percée au fond de l’autel fermée par une marquise et un petit plancher….pour accueillir une statue de la vierge Marie. Toujours en 1909 le clocheton est couvert d’ardoise et une croix en fer de deux mètres le surmonte alors qu’une croix en chêne de trois mètres est installée au faitage de la façade postérieure, fournie nous dit-on par l’entreprise de menuiserie Charles Defert, 30 rue de Créteil à Joinville.

On note que toutes les entreprises qui ont participé à la construction et à l’aménagement de l’église Sainte-Anne étaient Joinvillaises. De 1908 à 1910 les travaux et aménagements réalisés ont coûté 12.439,72 francs payés avec l’aide de l’Archevêché et des dons.

C’est le 1er juin 1910 par ordonnance archiépiscopale qu’est « baptisée » la chapelle Saint Anne de Polangis en église paroissiale. Elle comprendra toute la portion du territoire comprise entre les limites de la commune de Champigny et la Marne rive gauche jusqu’au milieu du lit de celle-ci.

Aujourd’hui, de nombreux paroissiens fréquentent l’église Sainte-Anne de Polangis qui forme un nouvel ensemble paroissial aves l’église saint Charles et la paroisse des saints-Anges gardiens de Saint-Maurice.

Source : d’après un travail de mémoire réalisé par le Père B. Biéri et Isabelle Lessent.

 

La photo a été prise récemment alors que des travaux de rénovation étaient en cours.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Val-de-Marne

Attendu par les parents, le palmarès des lycées est aussi redouté  par les établissements qui craignent une baisse des effectifs en cas de mauvais classement. Mais, doit-on choisir son lycée seulement en fonction de ses résultats au bac ?

Le taux de réussite au bac est important pour mesurer l’efficacité d’un établissement mais il doit être relativisé……ce qui me parait important c’est sa capacité à intéresser et faire progresser les élèves, tous les élèves. Mais, le « meilleur » pour son enfant n’est pas forcément l’établissement le mieux classé, mais le mieux adapté pour sa réussite.

 

D’aucuns trouveront toujours à critiquer le classement tel qu’il est réalisé mais il s’agit seulement d’un indicateur, et rien d’autre même s’il parait incomplet.

 

Le classement des lycées les plus performants pour leurs taux de réussite au baccalauréat (session 2009) a été rendu public mercredi dernier par le ministère de l’éducation nationale.

Il fallait s’y attendre, dans le Val-de-Marne, les établissements  privés occupent le haut du tableau avec en première position le Lycée Albert De Mun à Nogent-sur-Marne qui totalise 100 % de réussite au précieux diplôme.

Le premier établissement public, le lycée D’Arsonval à Saint-Maur-des- Fossés est classé à la neuvième  place avec un taux de réussite de 97 % …..il dépasse d’une courte tête le lycée Marcelin Berthelot à Saint-Maur qui est classé onzième avec 95 % de réussite.

Le lycée joinvillais Val-de-Beauté , un lycée privé catholique sous contrat ( Bac pro et bac techno ) est quant à lui classé à la 23 ème place avec un taux de réussite de 82 %

Lanterne rouge de ce classement, le lycée Johannes-Gutenberg à Créteil qui totalise seulement 56 % de réussite au bac.

Plus de détails, les classements et les indicateurs de résultats sur le site de l’éducation nationale. Http://www.education.gouv.fr/cid3014/indicateurs-de-resultats-des-lycees.html

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

•Zone bleue.

 Le Parking nouveau est arrivé….le stationnement est limité à 1 h 30 du lundi au samedi de 9 h à 12 heures et de 14 h à 19 heures….sauf jours fériés et pendant le mois d’août.

En effet, en attendant la construction, dans le cadre de l’aménagement des Hauts de Joinville, d’un centre sportif et culturel sur le site de l’ancienne gendarmerie, la municipalité a décidé d’aménager un parking d’une cinquantaine de places, afin, dit-on en mairie, « d’améliorer les conditions de stationnement rue de Paris ».. Il est ouvert depuis quelques jours aux automobilistes qui n’auront dorénavant plus aucune raison de stationner rue de Paris en double file….. pour aller faire leurs courses.

Un conseil toutefois, ne pas oublier son disque de stationnement.

 DSC02856.JPG

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

En parcourant le compte rendu du conseil municipal du 16 février dernier, on peut constater que l’opposition – gauche et droite conservatrice – a voté dans le sens de la majorité sur tous les points présentés en séance.

Seul, le point concernant la prise en charge des dépenses relatives à la protection fonctionnelle du maire a fait l’objet de la part de l’opposition d’un vote contre…..et pour cause.

Faut-il rappeler qu’un administrateur de blog est, au même titre qu’un directeur de publication, responsable des écrits publiés.  Mais,  qu’il est aussi responsable des commentaires publiés sur son blog. Charge à lui de les supprimer s’ils portent atteinte à l’honneur ou à la dignité de la personne visée…..

Alors à Joinville on se pose des questions….on ne comprend pas pourquoi l’opposition critique systématiquement ce qu’elle approuve en séance du conseil municipal.

Il faudra bien que l’opposition s’explique si elle en a le courage et la volonté.

Autre sujet.

Depuis son élection à la tête de la mairie, M. Olivier Dosne est devenu la cible préférentielle de la gauche socialiste représentée par M. Willot et par la droite conservatrice et revancharde représentée par M. Olivier Aubry. Ces individus ne supportent pas d’avoir été battus  aux municipales par des « amateurs ».Alors ils dérapent, ils s’enferment dans leurs certitudes de nombrilistes sans rien proposer de sérieux pour la commune.

Pour eux, la défaite de la droite à Joinville, aux élections régionales est due à la seule présence du maire M. Olivier Dosne sur la liste  UMP-Nouveau centre..Selon le « camarade » Willot « le score de l’UMP à Joinville aux régionales est bien un revers cinglant et personnel pour le maire de Joinville »  Pour lui, et pour Olivier Aubry c’est donc de la faute du maire si la droite a fait un mauvais score à Joinville.

Or tout les observateurs sont unanimes, le patron de L’UMP dans le Val-de-Marne M. Christian Cambon également,  les résultats favorables à la gauche plurielle aux régionales « traduisent un sentiment d’inquiétudes des électeurs face à la crise et au chômage notamment dans les classes moyennes ». Les électeurs n’ont pas choisi de sanctionner les élus locaux mais ont  choisi de sanctionner la politique du gouvernement. Ce qui dément les propos du citoyen Willot et de son ami Olivier Aubry qui fait des comparaisons ridicules avec les communes dont le maire était candidat….

Alors un peu de sérieux messieurs les contempteurs, avec, à Joinville, un taux d’abstention de 52,59 % soit 6353 électeurs inscrits qui sont allés à la pêche, la gauche et la droite conservatrice et revancharde n’ont pas à pavoiser…il n’y a vraiment pas de quoi !

L’écart entre la liste Huchon et celle de Pécresse n’est que de 702 voix ce qui n’est pas grand-chose mais aurait été suffisant pour faire basculer un résultat.

Je n’en terminerai pas,  sans saluer le courage de M. Willot qui s’apprête à s’excuser platement auprès des joinvillais trompés sur l’identité soi-disant Joinvillaise de sa candidate Mm. Pétronilla Comlan-Gomez qui en vérité, selon renseignements pris, est domiciliée à Thiais.

 Mais, le mensonge chez les socialistes est une vertue cardinale initié certes avec talent  par leur ancien secrétaire national devenu Président de la République en 1981.

Les joinvillais attendent vos excuses M. Willot.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Religion.

C'était un vendredi, Pilate fit assoir Jésus sur le dallage et dit aux juifs :"voici votre roi". Alors ils crièrent tous en chœurs : "A mort ! A mort ! Crucifie-le ! " Pilate leur dit :" vais-je crucifier votre roi ? " Les chefs des prêtres répondirent : " nous n'avons pas d'autre roi que l'empereur ". Alors Pilate leur livra Jésus  pour qu'il soit crucifié. Les prêtres se saisirent de lui. Jésus porta sa croix, sortit , et après une longue marche de souffrances arriva au Golgotha où il fut crucifié au milieu de deux autres....

(Evangile selon Saint Jean).

Cette histoire non exhaustive, c'est l'histoire d'un homme innocent, trahi par l'un des siens, condamné à mort et exécuté par supplice infamant et cruel. Mais pour saisir le sens et la portée de cette histoire, il ne faut pas se contenter seulement à l'instar du révérend père Bruckberger dans son histoire de Jésus-Christ d'y voir le meurtre juridique d'un innocent.

La mort du Christ c'est surtout la manière dont Dieu, dans le sang de Jésus qui est son fils, s'est réconcilié l'univers et , au centre de l'univers , c'est réconcilié l'homme , nous tous qui que nous soyons.

Moralité, l'homme ne doit jamais tomber dans l'erreur de croire qu'il est seigneur , qu'il est Dieu , donc maître de l'univers.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

DSC02783.JPGAprès bien des années de désert culturel  Joinville innove.

Pour la deuxième année consécutive une exposition d’Art contemporain (peintures, sculptures, photographies) est proposée aux joinvillais jusqu’au 10 avril dans l’espace de la salle des fêtes de l’hôtel-de-ville.

Il ne s’agit pas d’une exposition organisée au service de la politique  comme c’est bien souvent le cas dans les municipalités dites de « progrès »……non, il s’agit d’une exposition organisée au service de l’art et de l’émotion, suscitée par les œuvres présentées, même si le visiteur peu habitué à cet univers d’innovations  est quelque peu désorienté… du moins au départ.

DSC02781.JPGExit donc les vieux principes  qui codifiaient l’art contemporain dans les années passées, où pour avoir droit de citer  il fallait à tout prix abandonner la notion du « beau » au profit de l’art « abstrait »qui ne représente pas des sujets ou des objets du monde naturel mais seulement des formes et des couleurs…..

A Joinville l’art abstrait se mélange avec des œuvres de  facture plus académique et, l’ensemble donne du dynamisme à ces compositions dont pour certaines, l’apparente simplicité se révèle trompeuse ….mais elles sont de notre temps.

Sur les trente deux artistes  val-de-marnais présents au salon de Joinville, sept sont Joinvillais. Ils entourent brillamment Daniel Fournier lauréat du salon 2009 qui présente des peintures « amphibologiques », c'est-à-dire réalisées à partir de plusieurs dessins pour n’en former qu’un seul.

L’exposition, organisée par les services culturels sous l’impulsion de M. Pierre Marchadier conseiller municipal, est ouverte jusqu’au 10 avril, du lundi au dimanche de 10 h à 12 h et de 13 h 30  à 18 h 30 en l’hôtel-de-Ville, 23 rue de Paris. Joinville-le-Pont. (94).               DSC02790.JPG

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog