Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Mémoire

 

La guerre Franco-Prussienne de 1870 se termina par une défaite française qui eut pour conséquences la chute du Second Empire français et de l'empereur Napoléon III et la proclamation de la troisième république mais aussi la perte du territoire français de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine.

Le passage de la Marne à Joinville-le-Pont le 30 novembre 1870. (l'Illustration du 10 décembre 1870).

Collection ; © La mémoire au Présent.

Il y a 150 ans, le 30 novembre 1870, les troupes françaises, commandés par le général Ducrot passent la Marne à Joinville-le-Pont (mais aussi à Nogent et Bry ) . selon les chroniqueurs de l'époque, "le temps est froid , l'air est vif et le soleil brille". Près de 60 000 hommes se lancent à l'assaut des positions ennemies. Après une bataille d'envergure, ils enlèvent aux prussiens, dans la matinée, des positions stratégiques. Mais, la retraite des saxons et des Wurtembergeois s'effectue en bon ordre.

                                                                Le général Ducrot (1817- 1882)

Le 2 décembre, par une température de -10° , les allemands attaquent en force et obligent les troupes françaises harassées à battre en retraite. Les français parviennent toutefois à reprendre leurs positions grâce à des troupes fraîches emmenées par le général Ducrot ( qui avait installé son QG au château de Poulangis ). L'heure de la retraite a sonné. Au petit matin du 3 décembre par un froid glacial , le général Ducrot décide de repasser la Marne sans en référer au général Trochu dont il connaît d'avance le désaccord.

Bataille de Champigny ; La dernière charge de Zouaves et de Mobiles. collection ;©La mémoire au Présent )

En trois jours les pertes de l'armée française sont estimées à près de neuf mille hommes dont quatre cents officiers parmi lesquels figurent les généraux Renault et Ladreit de la Charrière. Prussiens, Saxons et Wurtembergeois auraient perdu près de six mille hommes.

La capitale Paris, encerclée, (dont les habitants souffrent de la faim et meurent de maladies) comptait sur une victoire française . Après cet échec, la capitulation est inévitable . La capitale se rend le 28 janvier 1871.et le 10 mai 1871, le traité de Francfort met fin à la guerre. La France doit abandonner l'Alsace et une partie de la Lorraine et verser une indemnité de 5 milliards de Francs or à l'empire allemand.

Forts de cette victoire , les états allemands se sont « mariés » au sein d'un empire allemand proclamé au château de Versailles le 18 janvier 1871.

Rappelons qu'ils ont également occupé Paris quelques jours en mars 1871. Paris humiliée, Paris outragée .

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog