Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.

A l'issue des cérémonies commémoratives du 73 ème anniversaire de la libération de Joinville-le-Pont, ( dépôts de gerbes sur le Pont, devant le monument aux morts au cimetière et en mairie), le Maire et Conseiller Régional d 'Île-de-France M. Olivier Dosne entouré de M.Jean-Marie Platet , conseiller municipal délégué aux affaires patriotiques et aux relations avec les armées et de M. Jean-Jacques Gressier Maire-Adjoint , anciennement chargé des anciens combattants, a remis la médaille d'honneur de la ville à M. Michel Talon dernier survivant de la bataille du Pont.

Michel Talon, avait à peine 15 ans lorsqu'il participa à l'âpre bataille du Pont le 25 Août 1944 au sein des Forces Françaises de l'intérieur (FFI) . Il fallait (entre autre) empêcher les Allemands de faire sauter le Pont pour permettre à la 2ème DB de poursuivre sa route vers l'est.....

 

Dissimulé au coin de l’avenue Courtin et du Quai de Polangis, ORSAY, tireur d’élite de la guerre 14/18, (qui tenait la boucherie avenue de Gallieni) avait pour mission d’abattre tous les allemands qui voulaient s’approcher de la chambre à mines du Pont. A ses cotés Michel TALON le servait en munitions.

Les allemands envoyèrent par vagues successives de très jeunes soldats pour faire sauter le Pont. Mais aucun d’eux n’a pu atteindre la chambre. Le dernier soldat qui avait tenté de descendre l’escalier fut touché par ORSAY. Atteint au ventre, il s’était affalé sur un fardier de l’entreprise Caroni et avait essayé de se bander le ventre mais il mourut accroché à la balustrade de l’escalier. ORSAY pleura amèrement en voyant que ce « soldat » n’avait que 15 ans……….( Un témoin, Roger Chery….alors âgé également de 14 ans , demeurant Avenue Oudinot, se souvient avoir vu un soldat allemand tomber dans les escaliers du pont , mortellement touché par une balle tirée par le sieur Orsay….).....Une balle fournie par Michel Talon......Aujourd'hui, fier de ses racines joinvillaises et d'avoir – à son poste- contribué modestement (sic) à la libération de Joinville-le-Pont.

 

Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog