Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

Dans un communiqué daté du vendredi 23 octobre 2015 les 14 maires de l'ACTEP (1) soutiennent le vœu de la ville de Joinville-le-Pont destiné à la ville de Paris pour le renouvellement de la concession du stade Jean-Pierre Garchery.

La ville de Joinville-le-Pont, membre de l'ACTEP a aménagé le stade Jean-Pierre Garchery en 1948 qu'elle utilise et entretient dans le cadre d'une concession qui prend fin à l'été 2016.

Alors que la ville a proposé un ambitieux projet de réhabilitation dans le cadre d'un projet de nouvelle concession dès 2013, la ville de Paris lui a fait savoir en février 2015 son souhait de disposer de 50 % des créneaux du stade.

Les créneaux attribués à la ville de Paris seraient ceux qui sont les plus fréquentés notamment dans la pratique du football . Si cette décision venait à être appliquée, le club de football de Joinville, le RCJ, qui comprend près de 900 licenciés, devrait arrêter son activité.

L'émoi de la population et de la ligue de football du Val-de-Marne est intense.

Les services de la ville de Paris évoquent la possibilité de dégager des créneaux au parc interdépartemental du Tremblay pour compenser les créneaux perdus.

Au delà des questions d'accessibilité pour les enfants et les familles particulièrement celles d'origine modeste, le taux de fréquentation du parc est actuellement de 100% le soir, le mercredi et le week-end.

La ville de Paris qui participe à l'attribution des plannings le sait parfaitement. Si tant est que des créneaux soient finalement attribués au RCJ cela entraînerait en cascade des difficultés majeures pour d'autres clubs val-de-marnais. La solution n'est pas là.

Il existe dans le Bois de Vincennes de très nombreux terrains de football parisiens qui sont totalement inexploités sur la plaine du Polygone ou à Pershing. La ville de Paris pourrait utilement les réhabiliter à l'aide de subventions accordées dans le cadre de l'Euro 2016.

Le Maire de Joinville-le-Pont (Olivier Dosne) qui demande un rendez-vous à la Maire de Paris (Anne Hidalgo) depuis plusieurs mois sans succès, s'est résolu à lancer une pétition qui a récolté plus de 3 500 signatures en quelques semaines et à saisir son conseil municipal qui a voté le 13 octobre dernier un vœu demandant à la ville de Paris de réévaluer sa position tout en laissant ouverte la voie de la négociation.

Les 14 Maires de l'ACTEP soutiennent ce vœu

M. Laurent LAFON, Président du syndicat mixte de l'ACTEP. Maire de Vincennes. M. Jean-Pierre SPILBAUER, Premier Vice-Président de l'ACTEP. Maire de Bry-sur-Marne. Conseiller Régional. M. Dominique ADENOT, Maire de Champigny-sur-Marne. M. Patrick BEAUDOUIN, Maire de Saint-Mandé. M. Jacques-Alain BENISTI, Député-Maire de Villiers-sur-Marne. M. Jean-Marie BRETILLON, Maire de Charenton-le-Pont. M. Christian CAMBON, Sénateur-Maire de Saint-Maurice. M. Claude CAPILLON, Maire de Rosny-sous-Bois. M. Gilles CARREZ, Député-Maire du Perreux-sur-Marne. M. Christian DEMUYNCK, Maire de Neuilly-Plaisance. M. Jacques MAHEAS, Maire de Neuilly-sur-Marne. M. Jacques JP MARTIN, Maire de Nogent-sur-Marne. M. Jean-François VOGUET, Maire de Fontenay-sous-Bois. M. Olivier DOSNE, Maire de Joinville-le-Pont

.

( 1) L’ACTEP est une structure qui regroupe 14 communes et le conseil général du Val-de-Marne. Son objectif est de renforcer l’attractivité de l’Est parisien et développer économiquement ce territoire.

L’ACTEP a développé une coopération originale entre collectivités territoriales, toutes désireuses de mettre en valeur ce territoire. Sous la forme d’une association interdépartementale, elle porte la stratégie de développement de l’Est parisien.

Une équipe de projets œuvre sous la tutelle d’un conseil d’administration composé des maires des 14 communes et du président du Conseil Général. La règle de fonctionnement adoptée est celle du consensus.

Quant à la présidence, elle change tous les ans et respecte la règle de l’alternance politique.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog