Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Quelques 193 listes seront en compétition en France pour les élections européennes le 25 Mai prochain soit, une moyenne de 24 listes par circonscription selon le ministère de l’intérieur.( 31 listes pour l'île-de-France)

Selon plusieurs sondages, les électeurs semblent se détourner de ces élections , pourtant capitales pour l'avenir de notre pays. Seulement 60 % des français se disent intéressés par le scrutin , ce qui laisse présager un fort taux d'abstention. Pour un bon nombre de nos concitoyens, l'Europe, c'est une nébuleuse technocratique sans âme, sans identité, pour laquelle les peuples et les nations, leur coutume et leur histoire est foulée aux pieds par la volonté de lobbys mondialistes et de réseaux qui font l'Europe à leurs profits. En clair et en vulgarisant, les citoyens français sont déçus de l'Europe. Au risque, pour notre stabilité , de se laisser endormir par le chant des sirènes des démagogues de tous bords.

Dans une interview accordé au Point, le 24 Avril dernier, l'ancien premier ministre M. François Fillon

estime que l'Europe « pleine d'imperfections » doit être « débureaucratisée ». Pour lui, « L’Europe n’est pas, le problème de la France, mais la France pourrait devenir le problème de l’Europe si elle ne se ressaisit pas et si elle ne reprend pas sa place à l’avant garde d’un continent européen qui n’a vocation à devenir ni un musée, ni un comptoir de Pékin ».(...) « Pour peser au sein de l'Union européenne, il faut que notre pays se ressaisisse, qu'il soit crédible et puissant» en clair, la France doit être forte, réformée, exemplaire.

Au sein de l'UMP, des divergences s'affichent, Laurent Wauquiez par exemple, dit qu'il faut « une Europe de six pays » c'est à dire, revenir à la communauté européenne de l'acier et du charbon. « Il n’y a donc nul besoin de pulvériser un demi siècle d’effort en détruisant ce que nous avons mis tellement de temps à construire ». François Fillon préfère des positions "pragmatiques » en améliorant ce qui existe :l'Union européenne, à 28 États-membres et « la zone euro » (18 États-membres) qui doit se doter d'un « directoire »composé des chefs de gouvernement, présidé par l’un d’entre eux et se fixer un objectif d’harmonisation budgétaire, fiscale et des règles d’endettement.

A ceux qui se rétractent vis-à-vis de la construction européenne , il répond qu'il ne faut pas « sombrer dans la démagogie » (…) « Dire que le retour du Franc relancera notre économie est un mensonge. Dire aux Français que la sortie de l’espace Schengen est la solution aux problèmes d’immigration comme le prétend Mme Le Pen est faux » et d'ajouter, « Sortir de Schengen impliquerait de recréer des frontières, de redoter la France d’une administration (police et douane) ce dont elle n’a absolument pas les moyens financiers et signerait un bond en arrière de 30 ans en matière de libre circulation » Et de proposer « que tout pays qui ne respecte pas les règles de contrôles aux frontières de l’Europe soit exclu de l’espace Schengen »

Sur les événements en Ukraine , François Fillon reconnaît que les risques « d’affrontement sont réels » et s'interroge : « Où en serait-on aujourd’hui si nous n’avions pas accueilli les pays de l’Est dans l’Union européenne ? » Il regrette toutefois la faiblesse de la diplomatie européenne « parce que le choix a été fait, dès le début, de s’aligner derrière les Etats-Unis qui ont une perception rudimentaire de la situation en Ukraine et en Europe » estime t-il, même si avec les Russes et les européens, les Etats-Unis « essaient de trouver une sortie raisonnable à la crise » Il invite François Hollande et Angela Merkel à prendre des initiatives pour peser en direct sur Vladimir Poutine «Il y a des choses à exiger de la Russie et, réciproquement, l’Europe a des choses à offrir », c’est-à-dire un espace économique d’échange ouvert. Mais c'est une autre histoire.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog