Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité
Joinville-le-Pont : Noces d'émeraude entre Joinville et le Port de Plaisance !

Le week-end dernier, dans le cadre des journées européennes du patrimoine , les noces d'émeraude de la ville de Joinville-le-Pont avec le Port de plaisance étaient célébrées au fil de l'eau en présence du Maire et Conseiller Régional d’île-de-France M. Olivier Dosne , de son adjoint chargé de la culture mais aussi du Port de Plaisance M. Pierre Marchadier, de nombreux élus (es) , des représentants du comité départemental du tourisme, de VNF , des bénévoles de l'association de l'Amicale du Port que préside Mme Elise Aubringer et de Hélène Desmaux Maître de Port.

« A une époque où la détente est devenue un besoin indispensable, où les loisirs prennent une place de plus en plus importante,où les embouteillages de la circulation automobile génèrent des nuisances, il aurait été injuste , voire irresponsable, de laisser perdre ce potentiel existant que constitue la Marne, et de passer à côté de l'implantation d'un port de plaisance à Joinville-le-Pont » Au début des années 70, après l’arrêté préfectoral interdisant les baignades dans la Marne, l'état de vétusté, d'abandon et d'insalubrité des rives gauches de la marne ont conduit la municipalité à engager une étude de faisabilité (dès 1972) qui a abouti en 1977 à la création du Port de Plaisance, à l'emplacement des anciennes baignades : Du banc de sable, cinéma, Bérétrot et club olympique

« le site de Joinville-le-Pont était était tout à fait adapté à l'installation d'un Port de Plaisance ». Comme devait le rappeler Olivier Dosne, « Il présentait de nombreux avantages, un plan d'eau en dehors du trafic commercial, pas de gêne pour les péniches, pas de remous pour les navires de mouillage » L'environnement des restaurants, des Guinguettes, commerces de proximités en faisait un lieu idéal. Selon l'étude de l'époque, ces 180 mètres de rives devaient proposer aux plaisanciers locaux et à ceux de passage, un centre d'informations nautique et touristique, d'entretien et de ravitaillement en alimentation et en carburant.

Aujourd'hui, 40 ans après, le port accueille près d'une centaine de bateaux dont une cinquantaine de permanents et affiche une dizaine d'anneaux réservé à l'escale pour des bateaux de plaisance de passage.

Le port comprend également un endroit pour les bateaux électriques dont un adapté pour les personnes à mobilité réduite.

Cet anniversaire a été l'occasion comme l'a souligné Olivier Dosne « d'inaugurer les travaux de modernisation et mise en accessibilité du Port » ce qui valut à la ville le premier prix d'accessibilité au salon des Maires 2017.

Les derniers travaux réalisés portent sur le nouveau quai qui permet « d'accueillir des bateaux de promenade » (à passagers). Ces travaux ont été réalisés grâce à l'appui de la région d’Île-de-France et du comité départemental du tourisme.

Depuis la signature de la concession de gestion du Port (avec VNF) en 1977, de nombreux travaux ont été réalisés faisant de ce Port de Plaisance, l'un des plus recherché d’Île-de-France, à la fois pour son charme bucolique et sa proximité avec la capitale « qui accueillera en 2024 les jeux Olympiques »

Le Port de Joinville-le-Pont est un lieu symbolique de l'histoire de notre rivière et de Joinville – qui fut dans un passé récent - la capitale du sport et du cinéma.

Photo : de gauche à droite : Hélène Desmaux Maître de Port, Pierre Marchadier Maire-Adjoint chargé de la culture et du Port de Plaisance, Elise Aubringer Présidente de l'association de l'amicale du Port.

Tout le week-end des festivités se sont déroulées : des expositions avec Marne et Vive, des promenades sur la Marne, à bord du « Nayptune » , du cinéma en plein air etc....dans une ambiance de guinguettes avec notamment la participation de l'association «culture guinguette ».

 

Joinville-le-Pont : Noces d'émeraude entre Joinville et le Port de Plaisance !
Joinville-le-Pont : Noces d'émeraude entre Joinville et le Port de Plaisance !
Joinville-le-Pont : Noces d'émeraude entre Joinville et le Port de Plaisance !
Joinville-le-Pont : Noces d'émeraude entre Joinville et le Port de Plaisance !
Joinville-le-Pont : Noces d'émeraude entre Joinville et le Port de Plaisance !
Joinville-le-Pont : Noces d'émeraude entre Joinville et le Port de Plaisance !

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Culture-événement
Joinville-le-Pont: " L'amour de l'Art" au parc du Parangon.....

Inauguration jeudi dernier (14 / 09) parc du Parangon de la statue « l'Amour de l'Art », une œuvre monumentale de l'artiste sculpteur de renommée internationale ( très connue et appréciée notamment au Japon ) Mme Yvonne Clergerie.

L'Art dans la ville , à la portée de tous, c'est une volonté de notre Maire Olivier Dosne qui n'a pas manqué de souligner la magnificence de l’œuvre installée dans « cet écrin de paix et de verdure » le parc du Parangon, grâce notamment , il faut le souligner, au mécénat de l'entreprise Eiffage Construction, représentée lors de l'inauguration par son directeur M. Nicolas Gravit chaleureusement remercié.

Eiffage contribue ainsi « à donner tout son sens à cette volonté que nous avons de rendre accessible l'art et la culture à tous les joinvillais, aux visiteurs et aux promeneurs » (sic).

Amoureuse de l'être humain, Yvonne Clergerie sculpte principalement des œuvres qui représentent la femme dans le plus simple appareil de manière à faire ressortir la pureté de l'âme et l'humanité du sujet. Et ces œuvres ne sont jamais agressives.

De nombreuses distinctions lui ont été attribuées : Yvonne Clergerie est Officier dans l'ordre des Arts et des lettres et Chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur, elle a également obtenue de nombreux prix lors de divers salons en reconnaissance de son immense talent. La statue scellée parc du Parangon en est la preuve.

Assistaient également à l'inauguration ; M. Pierre Marchadier , Maire-Adjoint chargé de la culture, de nombreux conseillers (es) municipaux (les), des artistes (peintres, sculpteurs) dont le joinvillais Benoît Luyckx

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.

A l'issue des cérémonies commémoratives du 73 ème anniversaire de la libération de Joinville-le-Pont, ( dépôts de gerbes sur le Pont, devant le monument aux morts au cimetière et en mairie), le Maire et Conseiller Régional d 'Île-de-France M. Olivier Dosne entouré de M.Jean-Marie Platet , conseiller municipal délégué aux affaires patriotiques et aux relations avec les armées et de M. Jean-Jacques Gressier Maire-Adjoint , anciennement chargé des anciens combattants, a remis la médaille d'honneur de la ville à M. Michel Talon dernier survivant de la bataille du Pont.

Michel Talon, avait à peine 15 ans lorsqu'il participa à l'âpre bataille du Pont le 25 Août 1944 au sein des Forces Françaises de l'intérieur (FFI) . Il fallait (entre autre) empêcher les Allemands de faire sauter le Pont pour permettre à la 2ème DB de poursuivre sa route vers l'est.....

 

Dissimulé au coin de l’avenue Courtin et du Quai de Polangis, ORSAY, tireur d’élite de la guerre 14/18, (qui tenait la boucherie avenue de Gallieni) avait pour mission d’abattre tous les allemands qui voulaient s’approcher de la chambre à mines du Pont. A ses cotés Michel TALON le servait en munitions.

Les allemands envoyèrent par vagues successives de très jeunes soldats pour faire sauter le Pont. Mais aucun d’eux n’a pu atteindre la chambre. Le dernier soldat qui avait tenté de descendre l’escalier fut touché par ORSAY. Atteint au ventre, il s’était affalé sur un fardier de l’entreprise Caroni et avait essayé de se bander le ventre mais il mourut accroché à la balustrade de l’escalier. ORSAY pleura amèrement en voyant que ce « soldat » n’avait que 15 ans……….( Un témoin, Roger Chery….alors âgé également de 14 ans , demeurant Avenue Oudinot, se souvient avoir vu un soldat allemand tomber dans les escaliers du pont , mortellement touché par une balle tirée par le sieur Orsay….).....Une balle fournie par Michel Talon......Aujourd'hui, fier de ses racines joinvillaises et d'avoir – à son poste- contribué modestement (sic) à la libération de Joinville-le-Pont.

 

Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.
Joinville-le-Pont : La ville rend hommage au dernier survivant de la bataille du Pont.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

Le 25 Août 1944, notre commune Joinville-le-Pont était libérée.

Dimanche 03 septembre 2017, cérémonie commémorative du 73 ème anniversaire de Joinville-le-Pont sous la présidence du Maire, Conseiller Régional d’Île-de-France M. Olivier Dosne.

Au programme :

Rassemblement 10 h 15 et dépôt de gerbes dans le hall de l'Hôtel de Ville

Dépôt de gerbes au pont de Joinville.

Dépôt de gerbes au monument aux morts (cimetière)

cérémonie dans le Hall de la Mairie.

Notre photo : M. Talon, dernier combattant de la bataille du pont.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique

Nouvelle rubrique contre la censure et pour la liberté d'expression. Aujourd'hui : Le billet de mon ami Jacques Martinez ,Journaliste.

 

 Il n'est plus mon copain.                                                                                                                                 Photo : DR

AH ! QUEL GAMIN ! JE NE PEUX MÊME PLUS L’ENCADRER

Ah, il n’arrête pas, en ce mois de juillet, de faire des siennes ! Après sa sortie en bus dans un château d’Île-de-France, sa colère alors qu’il jouait aux soldats de plomb, sa joie évidente le 14 juillet en entendant des airs de « vauriens idiots », pardon de « Daft punk », et son caprice d’aller voir le Tour de France, voilà qu’il fait tout pour que je ne puisse même plus l’encadrer !

Déjà, début juillet, lors de la fête de fin d’année scolaire, très en avance pour sa classe, il s’est donné en spectacle : ayant suivi des cours de théâtre, il a tenu à faire un « one man show » devant un parterre d’un bon millier de mamans, papas, grandes sœurs et petits frères, éblouies ou jaloux, agacées ou béats... D’accord, c’était en l’absence de tontons boudeurs non cravatés, jaloux que l’acteur joue tout seul sur scène ! D’autant qu’il avait prévenu qu’il ne tolérerait que des applaudissements ! Aucun chahut, ni huée ! Surtout pas de huée : la huée est le cri de chasseurs lors de la prise d’un vieux sanglier ! Or là, il s’agissait d’un marcassin, au mieux d’un ragot (1)...

Peu après, devant d’autres invités, le 13 juillet, il a fallu qu’il nous pique une colère de gamin vexé ! Il s’est même retenu de trépigner de ses petons ! Tout cela parce que, en jouant aux soldats de plomb avec son copain, celui-ci voulait des armes pour les équiper et même des voitures ou des avions pour les transporter ! Et comme ce copain en a parlé à sa bande, il s’est mis en colère ! Le copain a claqué la porte ! Il l’a remplacé par un plus jeune !

Le jour de la fête nationale, en regardant le défilé militaire, il a laissé éclater sa joie enfantine pour ne pas dire puérile en voyant les si dignes musiciens militaires se dandiner aux sons du duo français Thomas Bangalter/Guy-Manuel de Homem-Christo, duo­ qualifié par les spécialistes de « révolutionnaire » : un choix donc normal pour un 14 juillet d’autant que ces deux-là, alors sans-(couches-)culottes, étaient déjà copain-copain lors du bicentenaire de la Révolution Française, en 1989, tout près des Champs Élysées, au lycée Carnot…

Joie non feinte également mercredi, le 18 juillet, lorsqu’il a pu assister au passage des coureurs du Tour cycliste avec, en prime, la bise de nombre d’entre eux. Même des seniors comme notre Poupou national ! Et même une photo avec de moins âgées : les hôtesses aux maillots non… mouillés !

                                                                                                  Photo : DR

À propos de photo ! Dernier caprice mais juillet n’est pas terminé : il m’a fait acheter un cadre pour mettre sa photo et voilà qu’il choisit une photo trop grande pour ce cadre ! Sous prétexte que cette photo est sa préférée parce qu’elle le grandit ! Ok, cette photo le grandit : il paraît plus âgé ! Il vient de fêter son premier septennat mais il semble avoir 10 ans ! Quoi, « septennat » et pas quinquennat ? Quoi, « 10 ans » et pas 10 semaines ? Vous me demandez de qui je parle ? Mais de mon petit Michel qui est né en 2010, il y a donc bien sept ans… Vous avez pensé à… ??? Qui ??? Non, non, je ne me serais pas permis ! Jamais ! D’autant que je ne veux pas avoir de problème de… communication !

(1) Le marcassin est un bébé sanglier qui suit sa mère et le ragot a entre 2 et 3 ans. « Ragoter » (« Grogner comme un sanglier ») a donné « ragot : propos malveillant » (Petit Robert)

Jacques MARTINEZ, journaliste (le 20 juillet 2017)

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité
Joinville-le-Pont: Hauts de Joinville : Les travaux se poursuivent.....Quai de la Marne : Un beau projet.

Les hauts de Joinville en pleine métamorphose....La mairie se refait une santé , elle en avait bien besoin et la rue de Paris est en pleine ébullition....Et bientôt des immeubles sortiront des îlots C...

En attendant l'ouverture du Gymnase du «  Bataillon de Joinville », les premières phases des travaux de la rue de Paris viennent de démarrer côté impair avec au programme, la réfection et l'élargissement des trottoirs. Par la suite, une piste cyclable à double sens sera aménagée et, la réduction de la circulation-de trois à deux voies- s'accompagnera du renouvellement de la chaussée. Ces aménagements dureront au moins jusqu'à la fin du mois de septembre, ils s'inscrivent dans une politique municipale ambitieuse de modernisation du centre ville qui soit dit en passant en avait bien besoin . N'en déplaise aux contestataires et autres râleurs professionnels.

Autre projet, abordé lors du dernier conseil municipal (le 26 juin 2017) pour une demande de subvention auprès du Conseil Régional d’Île-de-France ( Pour la zone 30) : La réhabilitation du quai de la Marne. La première phase devrait concerner l'assainissement ( des mises en séparatif entre eaux usées et eaux pluviales sont à effectuer)....Pour son aménagement, la circulation en double sens sera conservée. Les chicanes seront supprimées, le stationnement s'effectuera sur un seul côté, de façon à laisser la voie côté Marne libre.Par ailleurs, le quai de la Marne comptera 220 places de stationnement contre 152 aujourd'hui et une nouvelle aire de stationnement de 55 places sera créée près du pont de l'autoroute. Un trottoir accessible aux personnes à mobilité réduite partira de cette nouvelle aire de stationnement pour desservir le quai et les habitations riveraines. Le quai de la Marne sera en zone 30, équipé de sept plateaux surélevés et de trois feux tricolores à déclenchement manuel et détecteur de vitesse.

Un des objectifs de cette réhabilitation, est de rendre visuellement et physiquement accessible la Marne et ses berges. La revalorisation des terrasses existantes en belvédère le long de la Marne valorisera la rivière et ses berges

Les gros travaux débuteront en septembre 2017 pour s'achever à la fin de l'année 2018.

Pour plus de détails Voir JOINVILLE MAG N° 263 Juillet /Août 2017.

 

La ville a également engagé des travaux au stade Jean-Pierre Garchery . Pelouse synthétique sur le terrain d'honneur et nouvelle piste d'athlétisme notamment.

 

Zac des Hauts de Joinville : ïlot C : Bientôt des immeubles sortiront de terre

Zac des Hauts de Joinville : ïlot C : Bientôt des immeubles sortiront de terre

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Photographie

Ah ben chat alors....La nature est facétieuse....Serait-ce un signe !

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Photographie
Ecriture photonique stylisée

Ecriture photonique stylisée.....ou lumières vacillantes, chantantes et dansantes à l'horizon d'une nuit mouvementée.....

 

Ecriture photonique stylisée
Ecriture photonique stylisée
Ecriture photonique stylisée
Ecriture photonique stylisée
Ecriture photonique stylisée
Ecriture photonique stylisée

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale
Joinville en fête...

Week-end de fête réussi à Joinville-le-Pont avec la fête des sports samedi 24 et la fête de l'été dimanche 25 juin 2017. Deux beaux succès populaires à destination des joinvillais – jeunes et moins jeunes - qui sont venus en nombre participer aux activités proposées .

Samedi au stade Garchery, activités sportives et dimanche en l’île Fanac, quais Gabriel Péri et Polangis dans une ambiance de kermesse et de fête foraine, activités ludiques et attractives. Notons la prestation remarquée des élèves de l'école de musique en l’île Fanac....

Un aperçu du week-end en images.

 

Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...
Joinville en fête...

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

Samedi 24 juin, de 14 à 18 h le stade Jean-Pierre Garchery accueillera une nouvelle fête des sports, sur le thème de l’aventure avec des parcours accrobranches, des ateliers d’initiation, démonstrations, le tout en accès libre et gratuit pour tous ! Venez en tenue de sport !

Samedi soir , de 22 h à 2 h sous le pont de Joinville (Ïle Fanac) musique électro Boum … boum...

Entrée gratuite

Dimanche 25 juin, fête de l'été à partir de 10 heures . Nombreuses animations, spectacles de rue, activités variées...Quai de Polangis, quai Gabriel Péri, île Fanac.

Plusieurs moments forts viendront rythmer cette fête de l’été notamment :

Démonstrations des pompiers d’un secours à une personne noyée (14h) :  saut du pont de Joinville.
Concert de l’école de musique (15h-17h) - Île Fanac, entre l’école de musique et la Salle Portofino

 

Programme complet sur le site de la ville.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog