Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
candidus infos joinville

candidus infos joinville

Information, réflexions diverses et variées sur l'actualité à Joinville-le-Pont,dans le Val-de-Marne, en France et dans le Monde.

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

Conseil municipal mardi 16 mars 2021 à 18 h 30  en mairie.

Compte tenu de la situation sanitaire et de l'état d'urgence décrété, la séance du conseil municipal se déroulera sans la présence du public. Toutefois, les débats feront l'objet d'un enregistrement sonore et pourront être suivis sur la page Facebook de la ville.

A l'ordre du jour !

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Politique, #Vie Locale

Rien ne va plus dans l'opposition de gauche à Joinville-le-Pont (liste j'Agis, j'innove  pour Joinville-le-Pont ; JaJi)...Émilie et Frédéric Klein ont en effet démissionné du conseil municipal pour de « futiles raisons » selon une source proche de la majorité municipale . Ils seront remplacés par deux "dinosaures" de la politique locale...L'ancienne conseillère municipale et adjointe UMP (avec Pierre Aubry ) plutôt centriste Mme Sylvie Mercier (59 ans) et Jean-François Clair (64 ans ) conseiller municipal socialiste lors du mandat précédent.

Ils seront officiellement installés lors du conseil municipal , Mardi 09 février 2021 à 18 h 30 en mairie et, sans public compte tenu de la situation sanitaire et du couvre-feu instauré.

En revanche, les débats feront l'objet d'un enregistrement sonore et seront accessibles au public depuis la page Facebook de la ville de Joinville-le-Pont.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #actualité

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Nécrologie
© DanTpictures...Archives personnelles. reproduction interdite sans autorisation.

Selon diverses sources d'informations, Valéry Giscard d'Estaing serait mort.

Elu à 48 ans Président de la République française (1974-1981), M. Valéry Giscard d'Estaing serait décédé ce mercredi 02 décembre 2020 à l'âge de 94 ans.

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Mémoire

 

La guerre Franco-Prussienne de 1870 se termina par une défaite française qui eut pour conséquences la chute du Second Empire français et de l'empereur Napoléon III et la proclamation de la troisième république mais aussi la perte du territoire français de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine.

Le passage de la Marne à Joinville-le-Pont le 30 novembre 1870. (l'Illustration du 10 décembre 1870).

Collection ; © La mémoire au Présent.

Il y a 150 ans, le 30 novembre 1870, les troupes françaises, commandés par le général Ducrot passent la Marne à Joinville-le-Pont (mais aussi à Nogent et Bry ) . selon les chroniqueurs de l'époque, "le temps est froid , l'air est vif et le soleil brille". Près de 60 000 hommes se lancent à l'assaut des positions ennemies. Après une bataille d'envergure, ils enlèvent aux prussiens, dans la matinée, des positions stratégiques. Mais, la retraite des saxons et des Wurtembergeois s'effectue en bon ordre.

                                                                Le général Ducrot (1817- 1882)

Le 2 décembre, par une température de -10° , les allemands attaquent en force et obligent les troupes françaises harassées à battre en retraite. Les français parviennent toutefois à reprendre leurs positions grâce à des troupes fraîches emmenées par le général Ducrot ( qui avait installé son QG au château de Poulangis ). L'heure de la retraite a sonné. Au petit matin du 3 décembre par un froid glacial , le général Ducrot décide de repasser la Marne sans en référer au général Trochu dont il connaît d'avance le désaccord.

Bataille de Champigny ; La dernière charge de Zouaves et de Mobiles. collection ;©La mémoire au Présent )

En trois jours les pertes de l'armée française sont estimées à près de neuf mille hommes dont quatre cents officiers parmi lesquels figurent les généraux Renault et Ladreit de la Charrière. Prussiens, Saxons et Wurtembergeois auraient perdu près de six mille hommes.

La capitale Paris, encerclée, (dont les habitants souffrent de la faim et meurent de maladies) comptait sur une victoire française . Après cet échec, la capitulation est inévitable . La capitale se rend le 28 janvier 1871.et le 10 mai 1871, le traité de Francfort met fin à la guerre. La France doit abandonner l'Alsace et une partie de la Lorraine et verser une indemnité de 5 milliards de Francs or à l'empire allemand.

Forts de cette victoire , les états allemands se sont « mariés » au sein d'un empire allemand proclamé au château de Versailles le 18 janvier 1871.

Rappelons qu'ils ont également occupé Paris quelques jours en mars 1871. Paris humiliée, Paris outragée .

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Mémoire
Joinville-le-Pont . Commémoration de l'armistice du 11 Novembre 1918 : Compte tenu du contexte sanitaire, la cérémonie  se tiendra en comité restreint sans les joinvillais...;
Mme Hélène Decotignie.

Mercredi 11 novembre 2020, 102 ème anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918. Une cérémonie se déroulera à Joinville-le-Pont e, présence d'un minimum de personnes et sans les anciens combattants, les porte-drapeaux et les joinvillais. La cérémonie sera diligentée par Mme Hélène Decotignie, conseillère municipale déléguée au devoir de mémoire.

Sans compter les employés de l'usine Pathé morts pour la France lors de la première guerre mondiale, 368 joinvillais sont morts au champ d'honneur "pour la France " selon la formule consacrée. 

Petit rappel historique

Le 11 novembre 1918 à 11 heures du matin, le clairon sonnait " Cessez le feu " . Après un cauchemar de plus de quatre années, c'était la fin de la guerre, et c'était la victoire. A Paris, à Joinville-le-Pont et dans toutes les villes de France et de Navarre, l'enthousiasme fut du délire, selon les chroniqueurs de l'époque ; " Les gens s'embrassaient dans les rues, on acclamait les soldats alliés, on chantait "La Madelon " et "La Marseillaise ", bref on était heureux. On avait bouté hors de France les boches sans ménagement ". 

La "Grande guerre" avait coûté à la France plus d'un million et demi de vies humaines et un nombre énorme de blessés et de malades qui pour certains allaient rester infirmes toute leur vie.

L'armistice a été signée à 5 h 15 du matin , ce 11 novembre 1918 dans un wagon stationné dans la clairière de Rethondes en forêt de Compiègne (Oise)    réquisitionné par l'armée française et transformé en bureau de commandement du chef des armées alliées Ferdinand Foch. La délégation allemande était conduite par un civil M. Matthias Erzberger.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

M.Olivier Dosne Maire de Joinville-le-Pont, Conseiller Régional d’Île-de-France, Mme Hélène Decotignie, Conseillère municipale déléguée au devoir de mémoire, informent qu'en raison des nouvelles directives gouvernementales liées à la « pandémie COVID-19 » , les cérémonies commémoratives des Lundi 9 novembre 2020  ; 50ème anniversaire de la mort du Général de Gaulle et, mercredi 11 novembre 2020 : 102ème commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918, se dérouleront en petit comité , sans la présence des associations des anciens combattants, des porte-drapeaux, et sans la participation des joinvillais . Les dépôts de gerbes seront assurés par des membres du conseil municipal.

50ème anniversaire de la disparition du Général de Gaulle. (1890-1970)

Un immense personnage étend son ombre sur la France millénaire. Ce  9 novembre 1970 , le général de Gaulle (il allait avoir 80 ans ) a rejoint dans la nuit de l'histoire le cortège des géants , peu nombreux , il faut bien le dire.

Le général de Gaulle a inspiré toutes les passions, tous les attachements mais aussi toutes les haines.

Depuis le 9 novembre 1991, son image, immortalisée en bronze par le sculpteur suédois Gudmar Olovson (1936-2017) veille sur Joinville-le-Pont depuis le Parvis de la Mairie.

Puisse cette initiative, entretenue depuis, servir à perpétuer l'image de l'homme d’État qu'était de Gaulle dont la stature inhabituelle et le « goût des tempêtes » excluaient qu'il suscitât des sentiments ordinaires. Avec sa passion de la France, pour la France, il a marqué le XXème siècle,

Que l'on s'en félicite ou pas, Charles-de-Gaulle appartient au patrimoine de la Nation au même titre que ceux qui ont marqué de leur empreinte l'histoire de notre pays : La France .

De Gaulle c'est l'Histoire !

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Hommage

Mercredi 21 octobre 2020, hommage national à Monsieur Samuel Paty, enseignant, décapité par un Islamo-Barbare , devant le collège où il enseignait l'histoire et la laïcité à Conflans-sainte-Honorine dans les Yvelines.

Joinville-le-Pont, à l'instar de nombreuses villes de France, a rendu hommage à Monsieur Samuel Paty. En présence de joinvillais réunis sur le Parvis de la Mairie, entouré d'élus (es), le Maire, Conseiller Régional d’Île-de-France, Monsieur Olivier Dosne a rappelé - à juste titre – les raisons pour lesquelles Monsieur Samuel Paty à été assassiné par un terroriste « parce qu'il enseignait à notre jeunesse la liberté d'expression et la laïcité ».

« Assassiné car il était un enseignant. Assassiné car il était un éclaireur de conscience.Assassiné car il défendait les valeurs de la République »

Non sans avoir adressé une pensée à l'ensemble du corps enseignant endeuillé et l'assurer de son indéfectible soutien, Olivier Dosne a prévenu – avec force – que, « face à l'islam politique, face à ceux qui défient la république, nous ne céderons rien ! »

Une minute de silence a ensuite été respectée en hommage à Monsieur Samuel Paty...Un nom avec d'autres victimes du terrorisme islamiste dans notre pays – La France - à ne jamais oublier.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale

Samedi 5 septembre 2020.

Rendez-vous incontournable des acteurs associatifs de la ville et des joinvillais, le village des associations aura lieu cette année ce samedi 5 septembre 2020 de 10 h à 18 h sur deux sites ; le parvis de la mairie (place Georges Defert ) et place du 8 mai 1945.

Compte tenu du contexte sanitaire lié au coronavirus, des mesures exceptionnelles seront prises pour la protection de tous, associations et visiteurs. Masque obligatoire (à partir de 11 ans), sens de la circulation aménagé à l'intérieur du village, distanciation physique obligatoire et gel hydroalcoolique à disposition.

Dimanche 6 septembre 2020.

76 ème anniversaire de la libération de Joinville-le-Pont .

C'est en effet , avec la bataille du pont le 25 Août 1944 que Joinville fut libérée. La Mairie avait été « libérée » cinq jours plus tôt, par un commando F.T.P le 20 août 1944

 

Programme de cette journée commémorative :

A partir de 10 h rassemblement hall de la mairie.

Dépôts de gerbes au pont de Joinville-le-Pont

Cérémonie au cimetière.

Cérémonie à l'Espace Horloge de l'Hôtel de Ville.

 

Voir les commentaires

Publié le par candidus.
Publié dans : #Vie Locale
Joinville-le-Pont : Les derniers jours du Gymnase Pierre François.

Le Gymnase Pierre François, rue Emile Moutier à Joinville-le-Pont dans quelques jours ne sera  qu' un souvenir pour de nombreux joinvillais. Est - ce que quelqu'un sait qui était Pierre François ?

A la place , il est prévu un parc public arboré et doté de jeux pour les enfants. (Parc Jacques Chirac)

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog